iCod de Cheops : le Cloud des « bonnes grosses PME »

Si cer­tains s’in­ter­rogent en­core sur la réa­li­té de la mon­tée en puis­sance du Cloud dans notre pays, ce n’est pas le cas de Ni­co­las Le­roy-Fleu­riot, le PDG de Cheops Tech­no­lo­gy. Avec son offre iCod, voi­là une SSII de la ré­gion bor­de­laise qui aligne les réus

L'Informaticien - - SOMMAIRE - BER­TRAND GA­Ré

Lors du kick- off de son en­tre­prise dans les salles du Club Med d’Opio, non loin de Grasse (06), Ni­co­las Le­roy-Fleu­riot, PDG de Cheops Tech­no­lo­gy, avait réuni l’en­semble de ses sa­la­riés et par­te­naires pour par­ta­ger sa vi­sion et ses prio­ri­tés pour 2014. Re­ve­nant sur 2013, il se mon­trait sa­tis­fait de la te­nue des ré­sul­tats dans un contexte qui reste ten­du sur le mar­ché des in­fra­struc­tures in­for­ma­tiques et a mis en avant un vé­ri­table mo­teur de crois­sance : le Cloud.

iCod, un Cloud per­son­na­li­sé

Com­pa­ra­ti­ve­ment à celle d’autres four­nis­seurs sur le mar­ché, l’offre cloud de Cheops Tech­no­lo­gy se dis­tingue par une per­son­na­li­sa­tion com­plète de la so­lu­tion. Ni­co­las Le­roy-Fleu­riot ex­plique

sa cible « de pré­di­lec­tion reste les “BGPME”, les bonnes grosses PME, car ces en­tre­prises de taille in­ter­mé­diaire sou­haitent pou­voir re­trou­ver la per­son­na­li­sa­tion qu’elles avaient en in­terne. Or, elles n’ont sou­vent plus les moyens de s’of­frir un vé­ri­table sys­tème d’in­for­ma­tion du fait des contraintes de res­sources en in­terne, des bud­gets ou de temps. Peu d’of­freurs savent le faire car ce­la de­mande une bonne maî­trise des ou­tils d’ad­mi­nis­tra­tion. Nous avons de la chance parce que ce­la cor­res­pond à ce que de­mandent nos clients : re­trou­ver ce qu’ils au­raient pu s’of­frir s’ils en avaient eu les moyens » . Il faut ce­pen­dant se mon­trer convain­cant et les en­tre­prises in­ves­tissent dans le do­maine par étape, pré­cise t-il. « Les pres­ta­tions dé­marrent le plus sou­vent par le main­tien des sys­tèmes en condi­tion opé­ra­tion­nelle puis s’étendent vers un Cloud per­son­na­li­sé. »

Un exemple de cette trans­for­ma­tion vers le Cloud est l’en­tre­prise Feu Vert qui vient de trans­fé­rer tout son sys­tème d’in­for­ma­tion sur le Cloud de Cheops, soit l’en­semble de l’in­for­ma­tique pour les trois cents centres de ser­vices. La mi­gra­tion s’est réa­li­sée en un week-end avec un ar­rêt mi­ni­mal de la pro­duc­tion. Les pres­ta­tions vont s’étendre dans les mois à ve­nir pour cou­vrir l’en­semble des opé­ra­tions in­for­ma­tiques. Un PRA, na­tif sur la plate-forme de Cheops Tech­no­lo­gy, as­sure la fia­bi­li­té avec des RPO (Re­co­ve­ry Point Ob­jec­tive) et RTO (Re­co­ve­ry Time Ob­jec­tive) faibles.

Un par­te­na­riat avec Cloud­Watt

La stra­té­gie mise en place au­tour du Cloud est am­bi­tieuse et faite pour du­rer. D’ici à cinq ans, l’en­tre­prise a l’am­bi­tion de de­ve­nir un Grand dans le do­maine de l’in­fra­struc­ture et d’être la pre­mière sur le Cloud sur son seg­ment de pré­di­lec­tion. Cette am­bi­tion s’af­firme par la re­con­duc­tion de par­te­na­riats tech­no­lo­giques im­por­tants comme ceux avec HP, Dell, Mi­cro­soft ou VM­ware mais aus­si avec de nou­veaux ve­nus dans le sec­teur du Cloud, no­tam­ment pour réa­li­ser un Cloud hors pro­duc­tion avec Cloud­Watt ou un Cloud plus com­mu­nau­taire comme dans le sec­teur de la san­té. Cheops ne se re­fuse pas de jouer aus­si un rôle de conso­li­da­teur et de ra­che­ter des en­tre­prises qui pour­raient l’ai­der à ac­cé­lé­rer son dé­ve­lop­pe­ment. L’ur­gence est de for­mer les agents et les com­mer­ciaux de l’en­tre­prise à vendre ces offres qui consti­tuent au­jourd’hui leur pre­mière chance de suc­cès.

Ni­co­las Le­roy-Fleu­riot vise les PME dont les contraintes ne leur per­mettent plus de s’of­frir un vé­ri­table sys­tème d’in­for­ma­tion.

Le PDG de Cheops Tech­no­lo­gy Ni­co­las Le­roy-Fleu­riot (à droite) et son DGA Di­dier Del­hoste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.