Haut lieu de l’in­for­ma­tique et de l’élec­tro­nique, Tai­wan monte en gamme

L'Informaticien - - REPORTAGE - MI­CHEL CHO­TARD

Consi­dé­rée de­puis long­temps comme l’usine du monde, Tai­wan conserve tou­jours cette image dans le grand pu­blic. Et ce n’est pas si faux puisque nombre d’en­tre­prises taï­wa­naises four­nissent les plus grandes marques du sec­teur élec­tro­nique et in­for­ma­tique. Mais ré­su­mer ain­si Tai­wan se­rait ré­duc­teur : l’île du nu­mé­rique, et sa ca­pi­tale Tai­pei, sont de­ve­nues la plate-forme mon­diale d’échanges pour les tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion à tra­vers l’or­ga­ni­sa­tion du sa­lon Com­pu­tex Tai­pei, dont le pro­chain ren­dez-vous est en juin. Les marques taï­wa­naises (Acer, HTC…) ont éga­le­ment pris des parts de mar­ché dans leurs sec­teurs ; elles ont aus­si mon­tré leur ca­pa­ci­té à in­no­ver. En­fin, Tai­pei est le coeur d’une fré­né­sie in­for­ma­tique et élec­tro­nique riche de sites – comme la Guang Hua Di­gi­tal Pla­za – à ne sur­tout pas man­quer lors­qu’on vi­site la ca­pi­tale !

Tai­wan est une île belle et mer­veilleuse… « Il­ha For­mo­sa » comme s’écr ièrent les Por­tu­gais – ou « belle île » dans cette langue – qui furent les pre­miers à dé­cou­vrir cette terre au XVIe siècle si­tuée au Sud- Est de la Chine et d’une su­per­fi­cie de 36 000 km2 en­vi­ron, Tai­wan n’a rien per­du de sa beau­té. Sur­tout, l’île a gran­di pour de­ve­nir en quelques dé­cen­nies l’un des four­nis­seurs les plus im­por­tants de la Pla­nète dans des do­maines aus­si va­riés que l’élec­tro­nique, l’in­for­ma­tique, l’au­to­mo­bile, la mo­to, le cycle, l’aé­ro­nau­tique et tant d’autres sec­teurs d’ac­ti­vi­tés. L’usine du monde en quelque sorte. Mais jus­qu’alors im­plan­tées à Tai­wan, les so­cié­tés ont ouvert de nou­veaux sites de pro­duc­tion en Chine, en Amé­rique du Sud ou en Eu­rope de l’Est. Ces in­ves­tis­se­ments ont por­té leurs fruits puisque cer­taines en­tre­prises ont pris des po­si­tions de lea­ders dans les com­po­sants élec­tro­niques ou dans la fa­bri­ca­tion d’ap­pa­reils élec­tro­niques. Fox­conn Tech­no­lo­gy, qui tra­vaille pour Apple, So­ny, Mo­to­ro­la, Sam­sung, Acer, HP…, en est la meilleure illus­tra­tion. Ce puis­sant groupe de 1,3 mil­lion d’em­ployés pour un chiffre d’af­faires de plus de 100 mil­liards de dol­lars est au­jourd’hui im­plan­té dans le monde en­tier.

Plate-forme d’échanges mon­diale

De­puis le dé­but des an­nées 80, Tai­wan a donc pris une place ma­jeure dans l’in­dus­trie élec­tro­nique et in­for­ma­tique. Avec l’ap­pui de Tai­tra, or­ga­nisme gou­ver­ne­men­tal en charge de la pro­mo­tion du com­merce ex­té­rieur de Tai­wan, le pays s’est do­té d’ou­tils pour pro­mou­voir ses en­tre­prises comme la créa­tion en 1980 du sa­lon Com­pu­tex à Tai­pei, la ca­pi­tale. « Au­jourd’hui, Com­pu­tex Tai­pei est de­ve­nu le deuxième sa­lon mon­dial et le pre­mier en Asie dé­dié aux tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion (ICT). C’est là que les grandes marques du sec­teur viennent pré­sen­ter leurs nou­veaux pro­duits et tech­no­lo­gies », ex­plique Be­lin­da Chen, en charge de la com­mu­ni­ca­tion du Sa­lon. Cet évé­ne­ment, qui se tient dé­but juin, ras­semble les plus grandes marques qu’elles soient taï­wa­naises (Acer, Asus, HTC, Com­pal Elec­tro­nics…), amé­ri­caines (AMD, Broad­com, Mi­cro­soft, Ford…), eu­ro­péennes et asia­tiques. En 2013, Com­pu­tex a ras­sem­blé près de 1 800 ex­po­sants et plus de 5 000 stands sur plu­sieurs lieux tels quel le Nan­gang Cen­ter à l’ex­té­rieur de la ville, et le Tai­pei World Trade Cen­ter, si­tué lui, dans le centre-ville à cô­té de la Tour 101. Plus de 130 000 vi­si­teurs, dont 38 000 vi­si­teurs in­ter­na­tio­naux, s’y sont ren­dus. Cette der­nière ses­sion avait per­mis à des ac­teurs ma­jeurs taï­wa­nais de faire des an­nonces fortes. Acer a pré­sen­té Orbe, son propre sys­tème de sto­ckage par le Cloud. Acer, en­core, a dé­voi­lé sa ta­blette Ico­nia W3 avec Mi­cro­soft Office

pré-ins­tal­lé. Mi­tac, un autre ac­teur in­dus­triel de poids taï­wa­nais, dé­voi­lait ses der­niers ser­veurs ou une montre in­tel­li­gente pour se main­te­nir en forme. Cette an­née – du 3 au 7 juin –, le sa­lon de­vrait éga­le­ment avoir fier al­lure (lire en­ca­dré).

Pro­mou­voir l’in­no­va­tion

Mais l’image de Tai­wan ne doit en au­cun cas se ré­su­mer à celle d’un four­nis­seur de pièces dé­ta­chées ou de fa­bri­cants d’équi­pe­ments d’ori­gine (FEO ou OEM en an­glais pour Ori­gi­nal Equi­pe­ment Ma­na­fuc­tu­rer). Les grands fa­bri­cants na­tio­naux comme Acer, Asus, HTC misent au­jourd’hui sur l’in­no­va­tion pour se dé­mar­quer. Si les in­dus­triels conti­nuent de four­nir les marques étran­gères, ils ont aus­si choi­si la voie de dé­ve­lop­per des pro­duits élec­tro­niques de plus en plus poin­tus. En clair, Tai­wan monte en gamme. Cette stra­té­gie se res­sent à deux ni­veaux. D’une part, les en­tre­prises taï­wa­naises ont bas­cu­lé leurs pro­duc­tions de masse vers la Chine. D’autre part, elles ont conser­vé des uni­tés de pro­duc­tion sur l’île dans les­quels sont fa­bri­qués des pro­duits à plus forte va­leur ajou­tée. Le

Made in Tai­wan se veut in­no­vant et mo­derne. Cette ten­dance est per­cep­tible à tra­vers l’or­ga­ni­sa­tion des D& I Awards du­rant le sa­lon Com­pu­tex Tai­pei. De­puis 2008, cette com­pé­ti­tion conduite par IF In­ter­na­tio­nal Fo­rum De­si­gn a mis en avant de nom­breuses en­tre­prises du pays – pas seule­ment – pour leur ca­pa­ci­té à in­no­ver. En 2013, quelque 250 pro­duits de 100 fa­bri­cants s’étaient ins­crits aux concours. Les cri­tères de sé­lec­tion en­globent par exemple l’in­no­va­tion bien sûr, le de­si­gn, l’uti­li­té, la fonc­tion­na­li­té, la part éco­lo­gique… Par­mi les lau­réats, on peut ci­ter Asus­tek (Ul­tra­book Tai­chi), HTC (HTC One), Sil­vers­tone (ven­ti­la­teur pour or­di­na­teur AP123) ou en­core Co­na­ry (iPin la­ser). Ce der­nier a dé­ve­lop­pé un em­bout à in­sé­rer dans la prise jack d’un iPhone. L’ap­pa­reil se trans­forme alors en poin­teur la­ser mais pas uni­que­ment. Pour la ses­sion 2014, les inscriptions se­ront closes le 31 mars 2014. Cette an­née, les Tai­tra et IF De­si­gn. La cé­ré­mo­nie de re­mise au­ra lieu du­rant le sa­lon. Les lau­réats au­ront éga­le­ment l’op­por­tu­ni­té de voir leurs pro­duits pré­sen­tés sur d’autres évé­ne­ments comme l’IFA à Ber­lin, Gi­tex Tech­no­lo­gy à Du­baï ou au CES en jan­vier 2015.

Tai­pei à l’ère du nu­mé­rique

Ca­pi­tale du pays, Tai­pei pour­rait aus­si pré­tendre au titre de ca­pi­tale de l’in­for­ma­tique et de l’élec­tro­nique.

À l’ins­tar de nom­breuses villes d’Asie ( To­kyo, Séoul, Shan­ghai, Hong­kong, Sin­ga­pour), le vi­si­teur est éton­né et sur­pris par ces lu­mières si co­lo­rées, plus chaudes que froides d’ailleurs. Les en­seignes lu­mi­neuses des ma­ga­sins, les pu­bli­ci­tés géantes au- des­sus et sur les im­meubles, tout rend la ville électrique, cré­pi­tante d’ac­ti­vi­té. C’est dans ce creu­set que le nu­mé­rique a trou­vé sa place de­puis de nom­breuses an­nées. Dès 1973, le gou­ver­ne­ment de la ville de Tai­pei a créé le Guang Hua Mar­ket. Ce quar­tier, qui était jus­qu’alors dé­dié aux vieux livres, s’est alors trans­for­mé et, en moins de dix ans, des di­zaines de ma­ga­sins d’élec­tro­niques se sont ins­tal­lés. La lé­gende était née ; car quel étran­ger de pas­sage sur l’île n’est pas al­lé faire un tour là-bas… En qua­rante ans, ce site a aus­si beau­coup chan­gé. Re­bap­ti­sé Guang Hua Di­gi­tal Pla­za et si­tué ac­tuel­le­ment sur Shìmín Bou­le­vard (dis­trict de Zhongz­heng), ce bâ­ti­ment de six étages abritent plu­sieurs cen­taines de ma­ga­sins et de pe­tites échoppes. Des di­zaines de mil­liers de per­sonnes y passent chaque jour via le mé­tro (Zhongxiao Xin­sheng Sta­tion). Une vraie four­mi­lière, où chaque étage pos­sède sa spé­cia­li­té. Le rez- de- chaus­sée, par exemple, sert de lieu d’ex­po­si­tion pour les nou­veaux pro­duits di­gi­taux : smart­phones, or­di­na­teurs por­tables, DVD… Le der­nier est, quant à lui, dé­dié aux ré­pa­ra­tions en tous genres et aux bu­reaux. On y trou­ve­ra aus­si des zones avec man­gas, DVD et jeux vi­déo à pro­fu­sion. Les em­ployés et les vi­si­teurs peuvent éga­le­ment s’ar­rê­ter au der­nier étage pour prier dans un temple boud­dhiste. Évi­dem­ment, le quar­tier compte en­core de nom­breux pe­tits ma­ga­sins alen­tours. Le Guang Hua Di­gi­tal Pla­za « buil­ding » de­vrait tout pro­chai­ne­ment connaître une nou­velle évo­lu­tion. De­puis 2010, le gou­ver­ne­ment de la ville de Tai­pei a lan­cé la créa­tion du Tai­pei In­for­ma­tion Park dans les en­vi­rons du Guang Hua mar­ket. Ce vaste chan­tier de­vrait être ter­mi­né pour le prin­temps. Un nou­veau « parc » ver­ra ain­si le jour à l’in­ter­sec­tion de Shìmín Bou­le­vard et Jin­shan South Road, avec 21 ni­veaux, dont 6 en sous­sol, pour ac­cueillir des ma­ga­sins spé­cia­li­sés mais aus­si des chambres d’hô­tel, des bu­reaux et des res­tau­rants.

Ca­mé­ra et APN au poing

Le centre com­mer­cial No­va est l’une des autres étapes obli­ga­toires pour dé­cou­vrir ce Tai­pei nu­mé­rique. Non loin de la gare cen­trale (Main Sta­tion), cel­le­là même qui voit pas­ser le THSR – ou TGV taï­wa­nais –, No­va est un en­semble de quelque 130 ma­ga­sins pro­po­sant les der­nières nou­veau­tés en ma­tière d’or­di­na­teurs, com­po­sants, pé­ri­phé­riques, té­lé­phones mo­biles. Comme le Guang Hua mar­ket, la foule se presse dans les ma­ga­sins avec une beau­coup de jeunes. No­va est connu pour af­fi­cher des prix 10 % moins chers qu’ailleurs. À quelques en­ca­blures de No­va et de la gare cen­trale, « Ca­me­ra Street » (Bo Ai Road en réa­li­té) est le point de ren­contre des ama­teurs d’ap­pa­reils pho­tos et de ca­mé­ras. Sur quelques cen­taines de mètres, des di­zaines de pe­tits ma­ga­sins vendent tous types d’ap­pa­reils des plus grandes marques (Ca­non, Ni­kon, Ko­ni­ca- Mi­nol­ta, So­ny, Sam­sung…). Ce n’est pas tout, car il n’est pas rare de pou­voir y trou­ver aus­si des ap­pa­reils ar­gen­tiques. De nuit, cette rue est im­pres­sion­nante avec ses en­seignes ver­ti­cales de toutes les cou­leurs. Mais fi­na­le­ment, qu’est ce qui n’est pas im­pres­sion­nant à Tai­pei ? Et que dire de Tai­chung, la ville in­dus­trielle si­tuée au centre de l’île. Mais c’est en­core une autre his­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.