Les Jeux de la mo­bi­li­té et des ré­seaux so­ciaux !

L'Informaticien - - MO­BI­LI­TÉ - SO­PHY CAU­LIER

Il y a plu­sieurs dif­fé­rences entre les Jeux olympiques (JO) qui se sont te­nus à Vancouver (Ca­na­da) en 2010 et ceux qui s'ouvrent ce mois-ci à Sot­chi, en Rus­sie, sur les bords de la mer Noire. Tout d'abord, de nou­velles dis­ci­plines font leur ap­pa­ri­tion, comme le snow­board pour les ath­lètes han­di­sport. Du cô­té des va­lides, ap­pa­raissent des épreuves de re­lais en luge, de sla­lom pa­ral­lèle en snow­board ou de slo­pe­style ! À noter que pour la pre­mière fois de l'his­toire olym­pique, l'épreuve de saut à ski se­ra ou­verte aux femmes. Mais la prin­ci­pale nou­veau­té est sû­re­ment à cher­cher du cô­té du lo­go de la ma­ni­fes­ta­tion et de son « .ru ». Les JO de Sot­chi se­ront les pre­miers pla­cés sous le signe du nu­mé­rique. Les Jeux olympiques et les Jeux pa­ra­lym­piques qui se tiennent en fé­vrier et mars à Sot­chi, en Rus­sie, se­ront in­con­tes­ta­ble­ment ceux de la gé­né­ra­tion mo­bile. Pour la pre­mière fois de l’his­toire, les ath­lètes pro­dui­ront leurs propres in­for­ma­tions et com­mu­ni­que­ront di­rec­te­ment avec leurs fans. De leur cô­té, les spec­ta­teurs dif­fu­se­ront leurs photos et leurs com­men­taires sans au­cun doute en très grandes quan­ti­tés.

Ga­laxy Note 3, le smart­phone of­fi­ciel

Sam­sung, l'un des dix prin­ci­paux par­te­naires of­fi­ciels mon­diaux des Jeux, l'a bien com­pris ! Le Co­réen équipe les 5 500 ath­lètes va­lides et les 1 350 spor­tifs han­di­ca­pés pré­sents aux JO d'un smart­phone Ga­laxy Note 3, consa­cré « smart­phone of­fi­ciel des Jeux olympiques

2014 » ! Mieux, Sam­sung a consti­tué une Ga­laxy Team, forte de 80 ath­lètes is­sus d'une ving­taine de pays. Ces heu­reux élus ont re­çu en plus de leur smart­phone une montre connec­tée Gear et ont pour mis­sion d'éta­blir des liens avec les fans via les ré­seaux so­ciaux et de pro­mou­voir les tech­no­lo­gies mo­biles de Sam­sung. Pour la France, ces ath­lètes sont Alexis Pin­tu­rault, Tes­sa Wor­ley et Vincent Gau­thier-Ma­nuel. Ce der­nier a par ailleurs été nom­mé porte dra­peau of­fi­ciel de l'équipe de France pa­ra­lym­pique. Sam­sung n'a pas lé­si­né. Pour pro­mou­voir ses tech­no­lo­gies, le géant a créé le Ga­laxy Stu­dio, un vaste igloo dans le­quel une quin­zaine d'am­bas­sa­deurs an­glo­phones et fran­co­phones pour la France ex­pliquent et dé­montrent les fonc­tion­na­li­tés des ap­pa­reils. Un si­mu­la­teur

de snow­board per­met aux plus au­da­cieux de tes­ter eux-mêmes le Note 3 et la Gear. Après Val d'Isère, en dé­cembre, c'est à Cor­ti­na d'Am­pez­zo (Ita­lie) puis à Saint- Mo­ritz (Suisse) que le Ga­laxy Stu­dio a ac­cueilli les amateurs de ski et de tech­no­lo­gies. Pour Marc Bauer, maire de Val d'Isère, ve­nu inau­gu­rer le Ga­laxy Stu­dio le 22 dé­cembre der­nier, la mo­bi­li­té s'est réel­le­ment im­po­sée et change fon­da­men­ta­le­ment l'image de la sta­tion. « Les jeunes uti­li­saient tel­le­ment leurs té­lé­phones sur les pistes qu’ils ont sa­tu­ré les ré­seaux, no­tam­ment à proxi­mi­té des res­tau­rants, ce qui a blo­qué les ter­mi­naux de paie­ment par carte ban­caire ! » . De­puis, la sta­tion a com­plè­te­ment re­vu son équi­pe­ment : elle a fait aug­men­ter la ca­pa­ci­té des ré­seaux en al­ti­tude et ins­tal­ler la 4G. La mo­bi­li­té a aus­si un im­pact fort sur la vi­si­bi­li­té et la no­to­rié­té de Val d'Isère. Lors d'une ré­cente re­mise de mé­dailles, par exemple, les mé­dailles étaient ap­por­tées par un aigle, qui est le sym­bole de la sta­tion. « C’est in­croyable à quelle vi­tesse des cen­taines de photos ont été prises et en­voyées dans le monde en­tier ! » , se

fé­li­cite Marc Bauer.

Les blo­gueurs du monde en­tier pour re­layer l’in­for­ma­tion

Quant aux ath­lètes, il n'ont au­cun doute. « Des équi­pe­ments comme le Note 3 et la Gear cor­res­pondent par­fai­te­ment à notre gé­né­ra­tion de jeunes spor­tifs ac­tifs, ce sont des ou­tils in­dis­pen­sables pour des gens comme nous ! » , af­firme Tes­sa Wor­ley. Ré­seaux so­ciaux, ap­pli­ca­tions de géo­ca­ching, d'in­for­ma­tions en temps réel de laFé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de

ski ou de sui­vi de son ac­ti­vi­té phy­sique, la skieuse ne se sé­pare pas de son smart­phone. Sa montre lui si­gnale l'ar­ri­vée de mes­sages, un ap­pel ou une nou­velle pho­to. Agée de 24 ans, Tes­sa Wor­ley s'est bles­sée en dé­cembre après avoir rem­por­té le sla­lom géant de Saint-Mo­ritz. Elle a dû dé­cla­rer for­fait pour les JO et a été opé­rée du ge­nou dé­but jan­vier. « J’ai re­çu énor­mé­ment de mes­sages de fé­li­ci­ta­tions pour ma vic­toire et de sou­tien après mon ac­ci­dent. C’est im­por­tant ! » . Sa page Fa­ce­book af­fiche plus de 20 000 fans… Vincent Gau­thier- Ma­nuel, lui non plus, ne se passe plus de ses moyens de com­mu­ni­ca­tion et d'in­ter­ac­tion. « J’uti­lise beau­coup les ré­seaux so­ciaux, mais aus­si le ca­len­drier connec­té et syn­chro­ni­sé, qui m’aident à m’or­ga­ni­ser, et…

Mar­mi­ton, car j’aime beau­coup cui­si­ner ! » , confie-t-il avec un sou­rire. Il re­çoit éga­le­ment sur son smart­phone son pro­gramme spor­tif que lui en­voie son pré­pa­ra­teur. Mais pour qu'il reste concen­tré pen­dant les Jeux de Sot­chi, c'est Mé­lis­sande, sa com­pagne, équi­pée elle aus­si, qui as­su­re­ra sa pré­sence sur les ré­seaux so­ciaux. Pour la du­rée des JO, Sam­sung pro­pose une ap­pli­ca­tion An­droid qui dif­fu­se­ra les in­for­ma­tions pra­tiques, ac­tua­li­tés, agen­das des épreuves, ré­sul­tats, etc. La so­cié­té veut éga­le­ment in­ci­ter les blo­gueurs du monde en­tier à re­layer les in­for­ma­tions, leurs com­men­taires et à ré­agir. Il y a fort à pa­rier que les mé­dias tra­di­tion­nels ne se­ront plus les seuls à dif­fu­ser les ré­sul­tats. Quant à Sam­sung, cette opé­ra­tion per­met au géant de s'en­traî­ner avant les pro­chains Jeux d'hi­ver, en 2018, qui se tien­dront à PyeongC­hang, en Co­rée du Sud.

Tes­sa Wor­ley re­çoit les mes­sages de ses fans sur son smart­phone Ga­laxy Note 3. Un ré­con­fort après l'ac­ci­dent qui l'a obli­gée à dé­cla­rer for­fait pour Sot­chi !

2 1- Alexis Pin­tu­rault, Tes­sa Wor­ley et Vincent Gau­thierMa­nuel, les skieurs fran­çais de la Sam­sung Ga­laxy Team. 2- Les cu­rieux ont dé­cou­vert les tech­no­lo­gies de Sam­sung dans le Ga­laxy Stu­dio ins­tal­lé au pied des pistes.

1

Vincent Gau­thier-Ma­nuel consulte sur­tout son pro­gramme spor­tif et son ca­len­drier syn­chro­ni­sé, mais aus­si les ré­seaux so­ciaux et… Mar­mi­ton !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.