Pi­ra­tage Equi­fax : 143 mil­lions de clients ex­po­sés

L'Informaticien - - L'ÁGENDA IT -

La so­cié­té de cré­dit nord- amé­ri­caine Equi­fax a été vic­time d’une faille de sécurité qui a ex­po­sé les don­nées de, po­ten­tiel­le­ment, 143 mil­lions de clients amé­ri­cains, bri­tan­niques et ca­na­diens pour l’es­sen­tiel. Dé­cou­verte le 29 juillet der­nier, la faille n’a été dé­voi­lée que dé­but sep­tembre. Le temps pour trois di­ri­geants de vendre leurs ac­tions avant la dé­grin­go­lade, même s’ils ré­futent avoir été au cou­rant. Ra­pi­de­ment après la grande mé­dia­ti­sa­tion de cette af­faire, près d’une tren­taine de plaintes ont été dé­po­sées à l’en­contre de la so­cié­té de cré­dit ce qui ouvre la voie à une ac­tion col­lec­tive. Par ailleurs de nou­velles failles ont été dé­cou­vertes et cer­tains mé­dias amé­ri­cains ré­clament un ren­for­ce­ment des sanc­tions en cas de fuite de don­nées. Fi­na­le­ment, cet énième pi­ra­tage au­ra peut- être une ver­tu : en ef­fet, on com­mence à voir fleu­rir des tri­bunes dans les mé­dias amé­ri­cains ré­cla­mant moins d’im­pu­ni­té pour les en­tre­prises qui se font dé­ro­ber des don­nées. « Nous avons le re­gret

de vous in­for­mer que… », ne suf­fit plus, écrit Zey­nep Tu­fek­ci dans le New York Times. Il est vrai que la lé­gis­la­tion amé­ri­caine en ma­tière de pro­tec­tion des don­nées pri­vées est bien pauvre pour ne pas dire in­exis­tante. Nous ne sau­rions trop re­com­man­der à nos voi­sins d’outre- At­lan­tique de re­gar­der ce qui se met en place en Eu­rope avec le Ré­fé­ren­tiel Gé­né­ral sur la Pro­tec­tion des Don­nées ( RGPD) qui se­ra opé­ra­tion­nel en mai 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.