Union Eu­ro­péenne : le ra­chat de NXP dans la ba­lance

L'Informaticien - - INFRA -

Sur le Vieux Conti­nent, la me­nace que font pe­ser les deux en­quêtes an­ti­trust de la Com­mis­sion eu­ro­péenne vient s’en­che­vê­trer avec le ra­chat du Néer­lan­dais NXP, pour le­quel Qual­comm a mis 47 mil­liards de dol­lars sur la table en oc­tobre 2016. La Com­mis­sion eu­ro­péenne traîne en ef­fet des pieds dans l’ap­pro­ba­tion de ce deal, qui doit ren­for­cer Qual­comm dans l’automobile et les paie­ments sé­cu­ri­sés en par­ti­cu­lier. La so­cié­té, qui es­père tou­jours clore ce ra­chat avant la fin d’an­née, a dû se ré­soudre à des conces­sions, trans­mises dé­but oc­tobre à l’Union eu­ro­péenne. Si l’UE n’a pas dé­voi­lé le conte­nu de ces pro­po­si­tions, se­lon For­tune, ces amé­na­ge­ments portent en par­ti­cu­lier sur le por­te­feuille de bre­vets dé­te­nus par NXP. Qual­comm se se­rait en­ga­gé à en re­vendre une par­tie, soit la pro­prié­té in­tel­lec­tuelle de NXP fi­gu­rant dans des stan­dards de l’in­dus­trie et celle re­la­tive au NFC ( Near Field Com­mu­ni­ca­tion). En pa­ral­lèle de ce dos­sier, l’Union s’est aus­si lan­cée dans une re­fonte de sa po­li­tique en ma­tière de li­cences FRAND ( Fair, Rea­so­nable and Non- Dis­cri­mi­na­to­ry), termes se vou­lant équi­tables et s’ap­pli­quant pré­ci­sé­ment aux bre­vets es­sen­tiels pour la mise en oeuvre de stan­dards. Jus­te­ment le cas qui vaut à Qual­comm d’être au­jourd’hui la proie des cri­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.