L’ar­rière- cui­sine d’Is­tio

L'Informaticien - - DEV -

Avant de com­bi­ner leurs forces, IBM, Google et Lyft ont tra­vaillé sé­pa­ré­ment aux dif­fé­rentes par­ties du pro­blème mais de fa­çon com­plé­men­taire. • Le pro­jet Amal­gam8 d’IBM, un ré­seau mesh uni­fié de ser­vices créé en open source l’an­née der­nière, four­nis­sait une fa­brique de rou­tage de tra­fic avec un plan de contrôle pro­gram­mable afin d’as­sis­ter ses clients en in­terne et les en­tre­prises avec du tes­ting A/ B, des re­leases de ca­na­ries et en tes­tant sys­té­ma­ti­que­ment la to­lé­rance aux pannes de leurs ser­vices. • Le contrôle de ser­vice de Google of­frait un mesh de ser­vices avec un plan de contrôle qui se concentre sur la bonne ap­pli­ca­tion des stra­té­gies tels que les ACL, les li­mites de trans­fert et l’au­then­ti­fi­ca­tion, en plus de gé­rer les don­nées de té­lé­mé­trie des di­vers ser­vices et proxies. • Lyft a dé­ve­lop­pé le proxy En­voy pour fa­ci­li­ter le trans­fert de leurs mi­cro­ser­vices. Il leur a per­mis de les faire pas­ser d’une ap­pli­ca­tion mo­no­li­thique à un sys­tème de pro­duc­tion com­po­sé de plus de 10 000 vm ( ma­chines vir­tuelles) et gé­rant plus de 100 mi­cro­ser­vices.

Is­tio, le nou­veau pro­jet open- source de ges­tion des mi­cro­ser­vices de Google, IBM et Lyft.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.