En­trez dans la lu­mière

Por­tée par son ima­gi­naire ly­rique, cette fable éclai­rée fait in­tel­li­gem­ment écho aux inquiétudes éco­lo­giques ac­tuelles.

Lire - - Romansétrangers - Jen­ni FA­GAN

Trou­ver la lu­mière : c’est ce qui pré­oc­cupe les pro­ta­go­nistes du nou­veau ro­man de Jen­ni Fa­gan. Lu­mière des sen­ti­ments, des au­rores bo­réales ou celle du jour, qui fi­na­le­ment naît en­core et tou­jours. Rien de plus na­tu­rel, dans ces terres rudes du Nord de l’Ecosse, à Cla­chan Fells. Dy­lan MacRae a quit­té Londres pour cette petite bour­gade un peu si­nistre, après avoir per­du en l’es­pace de six mois sa mère, sa grand-mère, et son pe­tit ci­né­ma d’art et d’es-

sai. Mais c’est ici qu’il dé­cide de tout re­com­men­cer, mal­gré une am­biance de fin du monde. Nous sommes à la fin de l’an­née 2020, les tem­pé­ra­tures chutent pro­di­gieu­se­ment et les ca­lottes gla­ciaires ont fon­du. Il s’agit peut-être du der­nier hi­ver… Dy­lan a re­joint une com­mu­nau­té qui at­tend son heure avec fa­ta­lisme, en bu­vant du gin et en se ra­con­tant des his­toires de fa­mille au­tour du feu. Une vieille ba­ba co­ol illu­mi­née, un pe­tit gar­çon qui vit « une tem­pête d’hor­mones » – et change de sexe à l’ado­les­cence –, une an­cienne star du por­no et un mys­té­rieux couple de sa­ta­nistes ac­com­pagnent cet homme en deuil. Des in­di­vi­dus hors du temps, hors d’eux-mêmes.

Dé­cou­verte en 2013 avec La Sau­vage, l’Ecos­saise Jen­ni Fa­gan conjugue re­mar­qua­ble­ment, dans Les Bu­veurs de lu­mière, les codes de la poé­sie et du ro­man. Réa­liste, lu­naire et fée­rique, cette fable re­ten­tis­sante tel un cri d’alarme nous bou­le­verse, por­tée par le ly­risme éblouis­sant qui en émane.

Hu­bert Ar­tus

HHH Les Bu­veurs de lu­mière (The Sun­light Pil­grims) par Jen­ni Fa­gan, tra­duit de l’an­glais (Ecosse) par Cé­line Sch­wal­ler, 304 p., Mé­tai­lié, 20

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.