Flo­rian Phi­lipp ot, troi­sième es­sai

L'Obs - - Politique - N. F.

— Après avoir échoué aux lé­gis­la­tives de juin 2012 en Mo­selle puis aux mu­ni­ci­pales de mars à For­bach, Flo­rian Phi­lip­pot pour­rait en­fin réus­sir son pa­ra­chu­tage dans la ré­gion. D’après un son­dage Ifop pour LCI, « le Figaro » et Eu­rope1, sa liste pour le Grand Est arrive en tête des in­ten­tions de vote aux eu­ro­péennes (26%), de­vant celle de l’UMP Na­dine Mo­ra­no (24%) et du so­cia­liste Edouard Mar­tin (15,5%), le syn­di­ca­liste CFDT de l’usine Ar­ce­lor Mit­tal de Flo­range. Bras droit de Ma­rine Le Pen, mul­ti -di­plô­mé (HEC, ENA), le vice-pré­sident du FN et porte-parole du Ras­sem­ble­ment bleu Ma­rine (RBM) fait par­tie des cadres « ré­for­mistes » du mou­ve­ment. Il en est même de­ve­nu le di­ri­geant le plus in­fluent aux cô­tés de la pa­tronne du FN et re­ven­dique l’hé­ri­tage de De Gaulle en al­lant fleu­rir la tombe du Gé­né­ral à Co­lom­bey-les-Deux-Eglises à chaque an­ni­ver­saire de sa mort. Dans le Grand Est (Al­sace, Lor­raine, Cham­pagne-Ar­denne, Bour­gogne, Franche-Com­té), se­lon la même en­quête Ifop, 18% des élec­teurs de Fran­çois Hollande à la pré­si­den­tielle et 55% des ou­vriers (un chiffre re­cord!) ont l’in­ten­tion de vo­ter pour lui. C’est là sur­tout que l’on trouve la po­pu­la­tion « la plus ré­tive de France à la mon­dia­li­sa­tion » , d’après Fré­dé­ric Da­bi, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de l’ins­ti­tut Ifop.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.