LE CASH SE TA­RIT

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

En 2014, 64 mil­lions d’eu­ros d’ar­gent li­quide ont été sai­sis par la douane. La grande ma­jo­ri­té des af­faires sont réa­li­sées à l’en­trée sur le sol fran­çais, sui­vant di­verses ca­chettes (trousses de toi­lette, va­lises, roues de se­cours ou poches de veste) et en vio­la­tion de la loi qui oblige à se dé­cla­rer si l’on trans­porte plus de 10000 eu­ros en li­quide sur soi. Au to­tal, en 2014, 1389 contrôles po­si­tifs au cash ont été re­cen­sés. Les sommes ré­vèlent des af­faires de fraude fis­cale, de tra­fics en tout genre ou de tra­vail dis­si­mu­lé. Le chiffre de 2014 est net­te­ment in­fé­rieur à ce­lui de l’an­née pré­dé­cente. En 2013, les sta­tis­tiques avaient ex­plo­sé à cause d’une seule af­faire: les doua­niers du lac Lé­man avaient sai­si dans la voi­ture d’un Uru­guayen ar­ri­vant de Suisse un bon au por­teur de 86 mil­lions de dol­lars! QUAND LES DI­PLO­MATES SONT DES ES­PIONS Alors que la loi sur le ren­sei­gne­ment doit mettre de l’ordre dans les bonnes ma­nières de nos es­pions, un re­cours vient d’être lan­cé de­vant la Cour européenne des Droits de l’Homme à propos d’un vé­ri­table cas d’école. En 2001, deux Fran­çais avaient été ar­rê­tés au Pakistan et conduits au camp amé­ri­cain de Guantá­na­mo. Ni­zar Sas­si et Mou­rad Ben­chel­la­li y avaient re­çu la vi­site de faux di­plo­mates qui étaient en réa­li­té… des agents du ren­sei­gne­ment fran­çais. « Ma­nière dé­loyale », a consi­dé­ré en 2009 la cour d’ap­pel de Pa­ris. La pro­cé­dure en­ga­gée par Me William Bour­don et Me Jacques De­bray, ré­cem­ment dé­cé­dé, de­vant la Cour européenne des Droits de l’Homme, a pour ob­jec­tif de va­li­der ce prin­cipe ju­ri­dique em­pê­chant aux fonc­tion­naires de jouer d’une double cas­quette d’agent se­cret et d’en­quê­teur ju­di­ciaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.