Le sé­lec­tion­neur

Son mé­tier : “Voir 1 800 films et en re­fu­ser 1 750.” Ob­jet de tous les dé­si­rs et de toutes les pres­sions, Thier­ry Fré­maux est le tout-puis­sant dé­lé­gué gé­né­ral du Festival de Cannes. Por­trait

L'Obs - - Le Sommaire - FABRICE PLISKIN

Thier­ry Fré­maux pé­dale. Pull noir et cuis­sard noir, en hom­mage à son idole Faus­to Cop­pi, il dé­vore les ki­lo­mètres dans la plaine de l’Isère, au pied du Ver­cors, sur son vé­lo, un Scott carbone de 6,4 kg qu’il a ra­che­té à l’équipe cy­cliste Bre­tagne-Sé­ché En­vi­ron­ne­ment. Comme les cham­pions du Tour de France, il porte un casque et des oreillettes. Sur les 50 ki­lo­mètres de son échap­pée so­li­taire, le dé­lé­gué gé­né­ral du Festival de Cannes, avec son kit mains libres, pour­suit ses « né­go­cia­tions ». C’est le der­nier sa­me­di avant la confé­rence de presse du 16 avril, qui dé­voi­le­ra la sé­lec­tion of­fi­cielle du Festival. Fré­maux té­lé­phone et se dis­tille en SMS. Ce man­geur de cols ré­pond aux dis­tri­bu­teurs, pro­duc­teurs et au­teurs, qui le bom­bardent de mails pour le convaincre que « leur film est la hui­tième mer­veille du monde ». « Je fe­rai tout mon pos­sible pour faire ve­nir Amy Wi­ne­house sur la Croi­sette », lui tex­tote avec hu­mour le dis­tri­bu­teur-pro­duc­teur d’un do­cu­men­taire sur la dé­funte chan­teuse de soul. Une nuée de pro­fes­sion­nels de la pro­fes­sion le cour­tisent et le traquent in­las­sa­ble­ment, comme s’ils voyaient en lui à la fois Iron Man, Kim

Kar­da­shian et le meilleur dea­ler de l’es­pace Schen­gen. Avec eux, Fré­maux joue par­fois

une par­tie de po­ker men­teur. « Pour me convaincre, cer­tains pro­duc­teurs bluffent. Ils me disent que leur film est pris au festival de Ve­nise. Mais il se trouve qu’Al­ber­to Bar­be­ra

[le di­rec­teur de la Mos­tra, NDLR] et moi, on se parle. Donc, je sais s’ils mentent ou pas. Il y en a qui tue­raient père et mère pour être dans la sé­lec­tion. Ce­la ne me gêne pas. Il est nor­mal qu’une pro­duc­trice comme Ju­lie Gayet se ba­garre pour imposer en sé­lec­tion of­fi­cielle son film, ‘‘le Tré­sor’’, de Cor­ne­liu Po­rum­boiu. » Fré­maux af­firme ne pas prendre trop au sé­rieux les me­naces ju­pi­té­riennes d’un pro­duc­teur comme

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.