En sou­ve­nir d’Agathe

L’ÉTÉ D’AGATHE, PAR DI­DIER POUR­QUE­RY, GRAS­SET, 198 P., 17 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DO­MI­NIQUE NO­RA

Com­ment sur­vivre à la perte de sa fille, at­teinte de mu­co­vis­ci­dose, qui s’est éteinte quelques jours avant son 23e an­ni­ver­saire ? En écri­vant… Sept ans après que ses cendres ont été dis­per­sées « sur un grand champ d’im­mor­telles, en haut de la dune du Treuil », sur l’île d’Olé­ron, son père livre un por­trait poin­tilliste et émou­vant d’Agathe. Pas de com­plai­sance ni de pa­thos dans ce ré­cit bou­le­ver­sant. Mal­gré l’ef­froi de l’inéluctable, mal­gré les souf­frances ré­pé­tées, deux greffes de pou­mon, les re­chutes et les dé­cou­ra­ge­ments, ce sont la force, le cou­rage et l’amour qui do­minent. La force de vie d’Agathe, à la fois lu­cide et dé­ter­mi­née à goû­ter plei­ne­ment sa trop brève exis­tence, ses études de psy­cho­lo­gie, ses sé­jours dans sa chère île d’Olé­ron, sa dé­cou­verte de New York, ses amours ju­vé­niles. La cha­leur des mo­ments de com­pli­ci­té et de rires par­ta­gés, avec ses pa­rents et ses soeurs. Le cou­rage et la dé­ter­mi­na­tion de la frêle jeune fille qui, sou­vent, ap­pa­raît plus so­lide que ses proches. Quand tout est fi­ni, « il faut avan­cer. Agathe est avec nous. Elle nous oblige, comme tou­jours, à nous dé­pas­ser » , écrit Di­dier. Agathe qui, pour tou­jours, l’aide à te­nir de­bout.

Le port du Châ­teau-d’Olé­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.