DA­VID GRI­MAL (VIO­LON) MA­THIEU DU­POUY (PIA­NO­FORTE)

SO­NATES POUR PIA­NO ET VIO­LON K 301-306, MO­ZART He­ris­son

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

On au­rait ai­mé une prise de son qui fa­vo­rise un peu plus le ra­vis­sant pia­no­forte de Gräb­ner (1791), que Ma­thieu Du­pouy joue avec tant de goût. Et au­quel Mo­zart a don­né une par­tie si riche. N’im­porte : l’en­semble est ir­ré­sis­tible. Ces so­nates com­po­sées par un Mo­zart, certes di­vin, mais qui de­vait man­ger deux fois par jour, forment un en­semble unique : il glisse tout ce qu’il sait faire. Tous les af­fi­quets de la ga­lan­te­rie pa­ri­sienne (conver­sa­tion), mais la plus haute in­ven­tion, sans ef­fort, le charme, les mé­lo­dies qui s’en­roulent comme des ru­bans…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.