Le livre de la jungle

AVEN­TURES EN GUYANE, PAR RAY­MOND MAU­FRAIS, POINTS SEUIL, 306 P., 7,80 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DA­VID CAVIGLIOLI

En juillet 1950, alors que la troi­sième guerre mon­diale me­na­çait d’écla­ter en Co­rée, la presse a dis­crè­te­ment an­non­cé la dis­pa­ri­tion de l’ex­plo­ra­teur Ray­mond Mau­frais, 23 ans, quelque part dans la jungle guya­naise. On ne sait pas quand il est mort, mais en sep­tembre, un In­dien trouve son car­net de route et le re­met apux gen­darmes. Le texte, ex­trê­me­ment pré­cis, est bou­le­ver­sant, comme le sont sou­vent les ré­cits d’ex­plo­ra­teurs : ça com­mence avec du ly­risme et des rêves de gran­deur ; ça se fi­nit dans la boue, avec un hé­ros har­ce­lé par des pe­tits pro­blèmes qui ont l’am­pleur de grandes tra­gé­dies. Mau­frais « marche comme un homme ivre » dans la jungle vide, dans des herbes cou­pantes comme

« de vé­ri­tables ra­soirs ». Les mouches viennent se lo­ger dans ses bles­sures. Son sac se dé­chire, le cuir pour­rit, le linge trem­pé « pèse ter­rible

ment ». Il se contente de mâ­chon­ner des culs de tor­tue mal rô­tis. Li­ta­nie hyp­no­ti­sante : dys­en­te­rie, épui­se­ment, dou­leur, en­nui, so­li­tude, faim, soif. Lui-même ne com­prend plus ce qu’il est ve­nu faire là. Il ne sait pas en­core qu’il est ve­nu mou­rir.

Ray­mond Mau­frais, aux cô­tés d’une Bu­shi­nen­gué, en 1949 en Guyane.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.