Ri­han­na, an­ti... quaire

“AN­TI” (DEF JAM)

L'Obs - - Critiques - FA­BRICE PLISKIN

La ré­ponse de la bergère aux ber­gers ? « An­ti » com­mence bien, très bien, avec une sé­rie de chan­sons ex­pé­ri­men­tales au sa­vant né­gli­gé et aux so­no­ri­tés sub­tiles : une ré­ponse aux ex­pé­ri­men­ta­tions de ses concur­rents di­rects comme Kanye West dans « Yee­zus » ou Beyon­cé dans son der­nier disque (« Beyon­cé »). Ri­han­na chante avec une non­cha­lance ado­rable et vir­tuose, comme en traî­nant des sa­vates (« Work », « Des­pe­ra­do »). On se dit que Mi­chael Jack­son est « Bad » et que Ri­han­na est Bar­bade. Ouais. Et puis pa­ta­tras. Tout à coup, à mi-che­min, l’ar­tiste se dé­gonfle, ab­dique et re­tourne à ses prud­hom­mesques mou­tons de di­va bien ran­gée du R’n’B. Ce n’est plus « An­ti », c’est an­ti­quaire. Les titres ver­mou­lus s’en­chaînent comme des fonds de ti­roir. Le tout s’achève dans une so­po­ri­fique bal­lade pia­no-voix, qui sent l’en­caus­tique. Bâ­tard, le disque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.