La tra­gé­die “Drop­ped”

L'Obs - - Grands Formats - G. L. G.

Au prin­temps 2012, à la veille des JO de Londres, une jeune na­geuse nous confiait ses rêves de vic­toire et l’in­cer­ti­tude qui en­tou­rait son ave­nir. Ca­mille Muf­fat, fu­ture cham­pionne olym­pique, dé­plo­rait qu’en France, « avoir fait du sport, c’est li­mite un han­di­cap: on va te re­pro­cher de ne pas avoir pour­sui­vi tes études, alors que rien n’est fait pour, et qu’avoir consa­cré au­tant d’an­nées à un pro­jet, c’est for­cé­ment for­ma­teur ». Trois ans plus tard, la jeune re­trai­tée trou­vait la mort dans un crash d’hé­li­co­ptères en Ar­gen­tine, aux cô­tés de la na­vi­ga­trice Flo­rence Ar­thaud et du boxeur Alexis Vas­tine. Ils par­ti­ci­paient à « Drop­ped », une émis­sion de TF1 met­tant en scène d’an­ciens cham­pions lâ­chés en pleine na­ture.

Le drame a fait cou­ler de l’encre et sus­ci­té bien des com­men­taires, les trois spor­tifs étant dé­peints en vic­times d’un sys­tème mé­dia­tique ex­ploi­tant les fra­gi­li­tés de vieilles gloires en manque de no­to­rié­té. Alain Ber­nard, qui par­ti­ci­pait à l’émis­sion, n’aime pas que l’on s’aven­ture sur ce ter­rain-là. « Comme moi, Ca­mille était sin­cè­re­ment in­té­res­sée par le pro­jet. Ce qui nous plai­sait, c’était l’aven­ture, le dé­fi phy­sique. C’était aus­si un moyen de faire connaître notre per­son­na­li­té et de trou­ver peut-être de nou­veaux par­te­naires. Mais si ça n’avait pas été une émis­sion de spor­tifs, on n’y se­rait pas al­lés. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.