L’ÉMIR AB­DEL­KA­DER, APÔTRE DE LA FRA­TER­NI­TÉ

L'Obs - - Critiques - PAR MUS­TA­PHA CHE­RIF LAURENT LE­MIRE

Odile Ja­cob, 170 p., 20 eu­ros.

Spon­ta­né­ment on pense à la prise de sa sma­la par les troupes du duc d’Au­male en 1843. Mais Ab­del­ka­der (en 1852 à Da­mas, pho­to) fut bien plus qu’un chef de guerre qui s’op­po­sa à la France co­lo­niale de 1832 à 1847. Le fon­da­teur de la na­tion al­gé­rienne fut aus­si un mys­tique qui avait choi­si la voie sou­fie. Dans cette bio­gra­phie po­li­tique et spi­ri­tuelle, Mus­ta­pha Che­rif (uni­ver­si­té d’Al­ger) montre « un être hors du com­mun qui a mon­tré la vraie na­ture de l’is­lam ». Après cinq ans de sé­jour for­cé en France, ce­lui qui de­vint l’ami de Na­po­léon III sau­va en 1860 les chré­tiens des émeutes de Da­mas, ville où il ache­va une vie de hé­ros pas­sé à la mé­di­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.