10 CHOSES À SA­VOIR SUR…

Fran­çois Pi­nault

L'Obs - - Le Sommaire - SYL­VAIN COU­RAGE ET BERNARD GÉNIÈS

1 COM­MERCE Au coeur de Pa­ris, à deux pas de la nou­velle ca­no­pée des Halles, le mu­sée d’art contem­po­rain créé par le mil­liar­daire col­lec­tion­neur ou­vri­ra ses portes à la Bourse de com­merce (pho­to), une an­cienne halle aux blés ré­no­vée à l’oc­ca­sion de l’ex­po uni­ver­selle de 1889. Pro­prié­té de la Chambre de Com­merce et d’In­dus­trie de Pa­ris qui l’a cé­dé à la ville de Pa­ris, l’im­mense es­pace cir­cu­laire (13 000 m2 dont 4 000 m2 d’ex­po­si­tion) se­ra loué par la hol­ding fa­mi­liale Pi­nault pour cin­quante ans re­nou­ve­lables. Comme à Ve­nise, à la Pointe de la Douane et au Tea­tri­no, le mil­liar­daire col­lec­tion­neur a confié le chan­tier à l’ar­chi­tecte ja­po­nais Ta­dao An­do.

2 BOU­LOGNE-BILLAN­COURT En 2005, Fran­çois Pi­nault avait re­non­cé à son pro­jet de l’île Seguin, « en­li­sé dans les in­cer­ti­tudes, les lon­gueurs et les pe­san­teurs ». Et s’était tour­né vers Ve­nise où le maire d’alors lui avait fait meilleur ac­cueil. Mais à l’époque, il avait lais­sé en­tendre qu’à par­tir de cette tête de pont il dé­ve­lop­pe­rait un ré­seau eu­ro­péen…

3 HI­DAL­GO En 2014, la ville de Pa­ris avait lan­cé un ap­pel à pro­jets pour ani­mer 23 sites de la ca­pi­tale. Le bruit avait cou­ru que Fran­çois Pi­nault al­lait s’ali­gner. Une ru­meur mol­le­ment dé­men­tie par son homme de confiance Jean-Jacques Ailla­gon, ex-mi­nistre de la Cul­ture. Dans les cou­lisses, la maire de Pa­ris, Anne Hi­dal­go, s’est donc mise en quatre pour sa­tis­faire « la vo­lon­té de Fran­çois Pi­nault de trou­ver un lieu su sam­ment fort ».

4 COL­LEC­TION « Pour les a aires, il faut du pif et des couilles », a sou­vent dit Pi­nault. En art, aus­si. L’un de ses pre­miers achats fut un ta­bleau de Sé­ru­sier, un pay­sage bre­ton dont il s’est en­ti­ché parce qu’il lui « rap­pe­lait [s]a grand-mère ». De­puis, il a élar­gi son spectre, de Je Koons à Da­mien Hirst, de Mau­ri­zio Cat­te­lan à Ta­ka­shi Mu­ra­ka­mi. Au­tant de stars de l’art contem­po­rain qui ont re­joint une col­lec­tion de 3500 oeuvres où l’on trouve aus­si de nom­breux ar­tistes émer­gents, tels Ju­lie Meh­re­tu ou Adel Ab­des­se­med (pho­to). Tout ré­cem­ment, il s’est pris de pas­sion pour l’oeuvre du peintre fran­çais Mar­tial Raysse.

5 AR­NAULT Fran­çois Pi­nault, pro­prié­taire de Guc­ci, qu’une ri­va­li­té de dix-sept ans op­pose à Bernard Ar­nault, em­pe­reur de LVMH, n’a sans doute guère ap­pré­cié l’at­ter­ris­sage du grand vais­seau de la Fon­da­tion Louis-Vuit­ton en plein bois de Bou­logne. Il lui fal­lait ré­pli­quer à cet imi­ta­teur, lan­cé bien après lui dans l’ac­qui­si­tion d’oeuvres contem­po­raines.

6 CHI­RAC Fran­çois Pi­nault et Jacques Chi­rac sont amis pour la vie. Le mil­liar­daire a même par­don­né à Ber­na­dette de s’être aco­qui­née avec Bernard Ar­nault en ac­cep­tant de sié­ger au con­seil de LVMH. Les Chi­rac sont tou­jours les bien­ve­nus à Saint-Tro­pez et à Di­nard. Même si Jacques n’est plus que l’ombre de lui-même.

7 LOYER Se­lon les in­for­ma­tions du « Monde », la fa­mille Pi­nault de­vrait d’abord payer 15 mil­lions d’eu­ros par an les deux pre­mières an­nées. Puis, en te­nant compte de cette mise ini­tiale et du coût des tra­vaux, le loyer se­rait re­vu à la baisse. Le col­lec­tion­neur de­vrait aus­si s’ac­quit­ter d’une re­de­vance cor­res­pon­dant à 6% du chi re d’a aires glo­bal.

8 BRE­TAGNE Au­to­di­dacte, ce na­tif des Cô­tesd’Ar­mor qui a dé­bu­té en re­pre­nant une en­tre­prise de com­merce de bois au­rait ai­mé ex­po­ser sa col­lec­tion en terre bre­tonne. Mais au­rait-elle at­ti­ré au­tant de vi­si­teurs qu’à Pa­ris ? A Di­nard, dans le jar­din de la villa Greys­tones, il a fait ins­tal­ler une oeuvre mo­nu­men­tale des ar­tistes suisses Pe­ter Fi­schli et Da­vid Weiss. « Deux ro­chers po­sés l’un sur l’autre, se­lon “Ouest France”. L’un pèse 26 tonnes et l’autre 29 tonnes. »

9 CHRISTIE’S Pro­prié­taire de la mai­son d’en­chères lon­do­nienne de­puis 1998, Pi­nault maî­trise la filière, de l’ate­lier du créa­teur à l’ex­po­si­tion, en pas­sant par la salle des ventes. Le 11 mai 2015, « les Femmes d’Al­ger », de Pa­blo Pi­cas­so, s’est ven­du pour 179,4 mil­lions de dol­lars chez Christie’s New York. Un nou­veau re­cord.

10 VANITÉS En 2009, lors du ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion « Qui a peur des ar­tistes ? », or­ga­ni­sée à Di­nard, dé­voi­lant une par­tie des oeuvres de sa col­lec­tion, il avait at­ti­ré l’at­ten­tion de son fils Fran­çois-Hen­ri (qui était ac­com­pa­gné de son épouse Sal­ma Hayek) sur un néon de Claude Lé­vêque pro­cla­mant « Vous al­lez tous mou­rir » : « Montre ça à Sal­ma ! » avait-il glis­sé à son fils. Mé­ta­phy­sique, Pi­nault ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.