Sun­dar Pi­chai

PDG DE GOOGLE 43 ANS

L'Obs - - Le Duel -

“BRUXELLES POUR­RAIT MIEUX S’IN­FOR­MER” Le big boss de Google n’a pas dai­gné ré­pondre. Mais ses lieu­te­nants ont ré­pli­qué. « [Les com­mis­saires eu­ro­péens] pour­raient être mieux in­for­més », a iro­ni­sé le res­pon­sable de Google Eu­rope, Matt Brit­tin. Tan­dis que le grand ma­ni­tou du ju­ri­dique, Kent Wal­ker, pré­sen­tait An­droid comme un vé­ri­table « mo­teur d’innovation » per­met­tant aux usa­gers de « bé­né­fi­cier d’un choix ex­tra­or­di­naire d’ap­pa­reils et d’ap­pli­ca­tions, à des prix tou­jours dé­crois­sants ».

CON­QUÉ­RANT IN­DIEN Né au Ta­mil Na­du, Sun­dar Pi­chai est l’in­car­na­tion par­faite de l’Ame­ri­can Dream. Ses ca­pa­ci­tés hors pair l’ont pro­pul­sé du deux-pièces fa­mi­lial de Ma­dras à l’In­dian Ins­ti­tute of Tech­no­lo­gy de Kha­rag­pur, puis aux cam­pus de Stan­ford et Whar­ton (Etats-Unis). Après un pas­sage chez McKin­sey, il entre chez Google en 2004, où il su­per­vise suc­ces­si­ve­ment le dé­ve­lop­pe­ment de Ch­rome, Gmail, Maps, An­droid… Alors qu’on avait par­lé de lui pour di­ri­ger Mi­cro­soft, il est nom­mé PDG de Google en août der­nier par Lar­ry Page, qui sou­haite se consa­crer aux ac­ti­vi­tés fu­tu­ristes d’Al­pha­bet.

DÉ­FENSE Google, qui fait tra­vailler les meilleurs ca­bi­nets d’avo­cats, a douze se­maines pour ré­pondre à Ves­ta­ger. Il prend la me­nace très au sé­rieux, car An­droid est sa prin­ci­pale arme de crois­sance et de conquête de l’in­ter­net mo­bile. Grâce à lui, Google contrôle dé­jà 35% du mar­ché mon­dial de la pu­bli­ci­té sur mo­bile, qui pèse 70 mil­liards de dol­lars.

Il com­mer­cia­lise le sys­tème d’ex­ploi­ta­tion nu­mé­ro un sur le mar­ché des smart­phones.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.