Les Ré­pu­bli­cains pensent aux femmes

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - MAËL THIER­RY

La di­rec­tion des Ré­pu­bli­cains a fait ses cal­culs : pour être dans les clous, concer­nant la loi sur la pa­ri­té, lors du pro­chain quin­quen­nat et évi­ter de payer de lourdes amendes ( jus­qu’à 9 mil­lions d’eu­ros par an, sur les bases ac­tuelles), le par­ti va de­voir faire la part belle aux femmes aux lé­gis­la­tives de 2017. Ni­co­las Sar­ko­zy s’y est per­son­nel­le­ment en­ga­gé. Les Ré­pu­bli­cains comptent ac­tuel­le­ment très peu de dé­pu­tées : 25 sur 197 élus à l’As­sem­blée. La plu­part peuvent s’at­tendre à être ré­in­ves­ties. Reste donc une marge de ma­noeuvre : les 380 cir­cons­crip­tions sans « sor­tant », sa­chant qu’une pe­tite par­tie d’entre elles pour­raient être ré­ser­vées à des cen­tristes. « Dans ces “cir­co” sans sor­tant, entre 63% et 70% des can­di­dats in­ves­tis de­vront être des femmes », as­sure un di­ri­geant du par­ti. Au­tre­ment dit, deux tiers des nou­veaux can­di­dats se­raient dans l’idéal des can­di­dates ! Une ré­vo­lu­tion. La tâche s’an­nonce ce­pen­dant plus fa­cile de­puis les élec­tions de 2015 : le par­ti a dé­jà dû res­pec­ter la pa­ri­té aux dé­par­te­men­tales et aux ré­gio­nales et dis­pose d’un vi­vier de nou­velles femmes élues. Cet ef­fort vers la pa­ri­té va faire des mal­heu­reux : nombre de jeunes es­poirs mas­cu­lins du par­ti, qui rê­vaient d’en­trer à l’As­sem­blée en cas d’al­ter­nance, vont res­ter sur le car­reau. Pas sûr qu’ils l’aient en­core tous bien com­pris…

Chez les porte-pa­role LR, la pa­ri­té est res­pec­tée…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.