HUMEUR

L'Obs - - Critiques - J. G. PAR JÉ­RÔME GARCIN

On ne di­ra ja­mais as­sez la mé­ta­mor­phose tar­dive et spec­ta­cu­laire – au sens propre – de Bernard Pi­vot. Car on peine à re­con­naître, dans les théâtres où, seul en scène, il se pro­duit de­puis quatre ans, l’ani­ma­teur d’« Apo­strophes » au­tre­fois ron­gé par le trac, les scru­pules du po­tas­seur, les a res du di­rect ou l’an­goisse de ne pas être, pré­ten­dait-il, à la hau­teur de cer­tains in­ter­lo­cu­teurs. Hier avec « Sou­ve­nirs d’un grat­teur de têtes », au­jourd’hui avec « Au se­cours ! Les mots m’ont man­gé » (Al­la­ry, 18,90 eu­ros, DVD du spec­tacle in­clus), Pi­vot exulte et s’exalte. A 81 ans, sur les tré­teaux de France, il est en­fin lui-même. Toute sa vie, il a po­sé des ques­tions, voi­ci ve­nu le temps, sans cra­vate, sans com­plexes et sans se prendre au sé­rieux, de don­ner ses ré­ponses. Il traite ain­si les livres d’en­va­his­seurs, de co­lo­ni­sa­teurs, et les écri­vains, de « gra­pho­manes diar­rhéiques ». Il ré­forme, comme bon lui semble, l’or­tho­graphe, ajou­tant un tré­ma au « i » de « jouir » et un qua­trième « p » à « hip­po­po­tame », ou bien re­ti­rant le « x » de « pieux ». Il se glisse dans la peau d’un au­teur in­vi­té à « Apo­strophes » pour son ro­man « les Am­bi­tions pa­ra­plé­giques » – et c’est un dé­sastre. Il se de­mande si lui, qui est « très aro­base », pren­dra son pied avec une femme qui n’est pas connec­tée à in­ter­net. Il s’o re même le plai­sir de pas­ti­cher le phra­sé hé­si­tant, stu­pé­fait, en sus­pen­sion, de Pa­trick Mo­dia­no. Tout en pré­si­dant l’Aca­dé­mie Gon­court, il com­mence donc une car­rière d’imi­ta­teur, fa­çon Mi­chel Leeb, et d’hu­mo­riste, fa­çon Ray­mond De­vos. Il a vrai­ment du cu­lot, Pi­vot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.