Un bi­po­laire sous la Ré­vo­lu­tion

LE BOUF­FON DE LA MON­TAGNE, PAR CH­RIS­TOPHE BI­GOT, LA MAR­TI­NIÈRE, 377 P., 20 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

Les Fran­çais n’ont ja­mais tant pris la plume qu’en 1789. Chez le ci­toyen Laurent Le­cointre, né­go­ciant ver­saillais aux pre­mières loges de la Ré­vo­lu­tion, ce­la tour­na à la pa­tho­lo­gie. Pour écrire « le Bouf­fon de la mon­tagne », Ch­ris­tophe Bi­got, pro­fes­seur de lettres et d’épo­pées ré­vo­lu­tion­naires, a scru­té la moindre page de ce gra­pho­mane qui, des jour­nées d’oc­tobre 1789 à celles de ther­mi­dor, cou­rut après la gloire au pé­ril de sa vie et de sa ré­pu­ta­tion tout en cou­chant sur le pa­pier les os­cil­la­tions de son humeur. On le re­trouve un jour au plus bas, n’osant pas se pré­sen­ter à la dé­pu­ta­tion pour com­plaire au roya­lisme sen­ti­men­tal de son épouse, un autre jour au plus haut, dis­per­sant son pé­cule pour re­ce­voir à sa table Mi­ra­beau et Ma­rat. En le mon­trant tour à tour sui­ci­daire et exal­té, in­ca­pable de sa­tis­faire un coeur qui ba­lance « entre Ja­co­bins et Cor­de­liers, la Conven­tion et la Com­mune, les bancs de la re­pré­sen­ta­tion nationale et le pa­vé des fau­bourgs », Bi­got nous conte avec brio et lou­fo­que­rie les tri­bu­la­tions d’un bi­po­laire sous la Ré­vo­lu­tion.

Fête de l’Uni­té, place de la Con­corde, 10 août 1793.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.