Oba­ma, lob­byiste en chef

L'Obs - - Grands Formats | En Couverture -

Sou­te­nu et fi­nan­cé par la Si­li­con Val­ley, Ba­rack Oba­ma est de­ve­nu son pre­mier lob­byiste. « Lors de la vi­site d’Etat de Fran­çois Hol­lande à la Mai­sonB­lanche, en fé­vrier 2014, Ba­rack Oba­ma a évo­qué spon­ta­né­ment le dos­sier Google, ex­pli­quant qu’il se­rait dom­mage que la France bride l’in­no­va­tion en créant des lois di­ri­gées contre les grands ac­teurs de l’in­ter­net », ra­conte cet an­cien mi­nistre fran­çais. Un an plus tard, le président amé­ri­cain ex­plique en sub­stance que les cri­tiques de l’Eu­rope vis-à-vis de Google et Fa­ce­book tiennent du pro­tec­tion­nisme, ca­ché der­rière de grands prin­cipes mo­raux!

Il faut dire qu’Eric Sch­midt, main­te­nant président exé­cu­tif d’Al­pha­bet – le hol­ding qui cha­peaute Google – est très in­tro­duit à Wa­shing­ton. Pi­lier du Con­seil du Président sur la Science et la Tech­no­lo­gie, il di­rige aus­si cette an­née un co­mi­té du Pen­ta­gone qui étu­die l’ap­port des in­no­va­tions de la Si­li­con Val­ley à l’ar­mée amé­ri­caine…

Google, qui a contri­bué à fi­nan­cer les cam­pagnes élec­to­rales de 162 membres du Congrès amé­ri­cain, les en­cou­rage ré­gu­liè­re­ment à s’op­po­ser aux pour­suites bruxel­loises à son en­contre. Le groupe re­crute vo­lon­tiers des per­son­na­li­tés proches du pou­voir : aux Etats-Unis… mais aus­si en Grande-Bre­tagne. « Un ré­seau très puis­sant : com­ment Google s’est in­tro­duit dans la po­li­tique bri­tan­nique », ti­trait le « Guar­dian » du 29 jan­vier der­nier. Cette conni­vence ex­pli­que­rait-elle le « deal » su­per­a­van­ta­geux de Google avec le fisc bri­tan­nique? Un pe­tit chèque de 130 mil­lions de livres, pour sol­der dix ans d’ar­rié­rés d’im­pôts.

Google n’en est pas à ce de­gré d’in­ti­mi­té avec les po­li­tiques fran­çais. Mais le groupe ne manque pas une oc­ca­sion de nouer des re­la­tions à haut ni­veau. A peine en poste, la nou­velle mi­nistre de la Cul­ture, Audrey Azou­lay, re­ce­vait Eric Sch­midt et twee­tait le 6 avril un cli­ché im­mor­ta­li­sant leur ren­contre. Seule la Chine reste, de­puis six ans, fer­mée au groupe amé­ri­cain, qui re­fuse d’ap­pli­quer la cen­sure im­po­sée par Pé­kin. Google y mul­ti­plie ce­pen­dant les évé­ne­ments dé­diés aux en­tre­pre­neurs du nu­mé­rique. Son es­poir ? Faire un re­tour en Chine, via sa bou­tique d’ap­pli­ca­tions mo­biles sous An­droid ou ses smart­phones Nexus.

En no­vembre 2007, le sé­na­teur et fu­tur can­di­dat à la pré­si­dence amé­ri­caine Ba­rack Oba­ma in­ter­vient au siège de Google, à Moun­tain View.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.