PAR JÉ­RÔME GAR­CIN

L'Obs - - Critiques - J. G.

Un dî­ner de fa­mille, à Bu­ca­rest. Au­tour du père, forte tête, et de la mère, e acée, quatre grands en­fants. On mange, on boit, on fume, on sou­rit, on parle. Sou­dain, le ton monte et les es­prits s’échau ent. Ro­meo et Sa­sha, qui sont ju­meaux, de­mandent avec agres­si­vi­té des comptes à leur père. Jusque-là si­len­cieux sur son pas­sé, ce gy­né­co­logue s’est en e et com­pro­mis avec la dic­ta­ture de Ceau­ses­cu en dé­non­çant à la Se­cu­ri­tate les femmes qui vou­laient se faire avor­ter. Le père ne re­grette rien et tient ferme sur sa po­si­tion. Les in­sultes fusent. On se me­nace, on en vient aux mains. C’est d’une vio­lence in­croyable. Comme un concen­tré ex­plo­sif de l’histoire de ce pays qui, vingt-sept ans après la chute du ty­ran, panse en­core ses plaies. Le pro­cès idéo­lo­gique se double d’une tra­gé­die grecque. Car le frère et la soeur qui, sym­bo­li­que­ment, veulent tuer leur père en­tre­tiennent une re­la­tion pas­sion­nelle et in­ces­tueuse que, même en dé­mo­cra­tie, la mo­rale ré­prouve. Sa­sha, 22 ans, est d’ailleurs en­ceinte. Elle porte un en­fant que Ro­meo veut gar­der. Tour­né en sé­pia et ca­mé­ra por­tée, dé­cou­pé en longs plans­sé­quences à la ma­nière d’un do­cu­men­taire, mis en scène comme du théâtre en­ga­gé et im­pro­vi­sé, « Il­lé­gi­time », le qua­trième film d’Adrian Si­ta­ru, n’au­rait pas dé­pa­ré le Fes­ti­val de Cannes, où fi­gu­raient, cette an­née, une de­mi-dou­zaine de films rou­mains, dont ceux de Cris­tian Mun­giu et Cris­ti Puiu. Une nou­velle preuve de l’in­croyable force de ce ci­né­ma ra­di­cal, ma­lai­sant et pas­sion­nant, qui a beau­coup plus d’idées que d’ar­gent, n’a peur de rien et ne triche pas avec la vé­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.