Com­ment l’amour (des vieux) vient aux filles

LES MESSIEURS, PAR CLAIRE CASTILLON, L’OLI­VIER, 176 P., 16,50 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - VÉRONIQUE CASSARIN-GRAND

Elles veulent crâ­ner de­vant leurs co­pines, tes­ter leur pou­voir de séduction ou faire battre leur pe­tit coeur au rythme d’un grand amour. Elles sont jeunes, pour cer­taines à peine sor­ties de l’ado­les­cence, garces ou ro­man­tiques, et toutes sont at­ti­rées par des « messieurs » qui ont le double, par­fois même le triple de leur âge. Ce sont les nar­ra­trices de ces vingt et une nou­velles, où Claire Castillon, qui a dé­jà dé­mon­tré son ta­lent dans ce genre, pour­suit son ana­lyse froi­de­ment chi­rur­gi­cale des rap­ports com­plexes qu’en­tre­tiennent ses sem­blables. Le por­trait que dressent les jou­ven­celles des vieux élus de leur coeur n’est pas tou­jours flat­teur. Mal­gré leur bonne vo­lon­té, il leur faut tout de même une cer­taine dose d’ab­né­ga­tion pour ai­mer leur vieux, son corps flé­tri, ses taches brunes qui donnent « en­vie de le trai­ter de dal­ma­tien », sa li­bi­do ca­pri­cieuse, son ha­leine de cha­cal, ses « ré­fé­rences qui datent tou­jours d’avant l’époque de la té­lé », sa mèche qui, « comme un pont », tente pi­toya­ble­ment de mas­quer sa cal­vi­tie, ses pe­tites bas­sesses ou ses ro­do­mon­tades de coq sur le re­tour. La pire épreuve, c’est de le pré­sen­ter à sa mère : « C’est pas le dé­mon de mi­di, ton Vincent, c’est le dé­mon de 18h30 ! Tu de­vrais lui épi­ler les oreilles. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.