PO­LAR

MARIACHI PLAZA PAR MI­CHAEL CONNELLY, TRADUIT DE L’AN­GLAIS PAR RO­BERT PÉPIN

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FORESTIER

Cal­mann-Lé­vy, 432 p., 21,90 eu­ros. Har­ry Bosch, à deux mi­nutes de la re­traite, est re­lé­gué aux af­faires froides de la po­lice de L.A. Il s’in­té­resse à un as­sas­si­nat qui a eu lieu dix ans au­pa­ra­vant, et tout se com­plique. Comme d’ha­bi­tude, Bosch sort des clous et se heurte aux au­to­ri­tés. Si­mul­ta­né­ment, il en­tre­prend de for­mer sa jeune as­sis­tante, l’ins­pec­trice Lu­cia So­to, en l’ai­dant à en­quê­ter sur un in­cen­die an­cien, qui a tué des en­fants. Connelly sait rendre les dé­tails hu­mains : les gens mangent, se mettent en co­lère, s’aiment, s’évitent, et Bosch, per­son­nage digne et sou­vent mal lu­né, est ter­ri­ble­ment at­ta­chant. On re­doute qu’il ne prenne un jour vrai­ment sa re­traite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.