LA LOI DE LA JUNGLE PAR ANTONIN PERETJATKO

L'Obs - - Critiques - P. M.

Co­mé­die fran­çaise, avec Vincent Ma­caigne, Vi­ma­la Pons, Pas­cal Lé­gi­ti­mus, Ma­thieu Amal­ric, Jean-Luc Bi­deau (1h39).

Pour re­lan­cer le tou­risme en Guyane, les dé­ci­deurs en ont dé­ci­dé, ce se­ra le ski. Le ski en Ama­zo­nie? Oui. Une piste est dé­jà en cours de construc­tion, dont la mise aux normes eu­ro­péennes exige l’en­voi sur place d’un ins­pec­teur, le­quel se trouve être le sta­giaire Marc Châ­taigne (Vincent Ma­caigne). Dès son ar­ri­vée, il se voit flan­qué d’une co­équi­pière ré­pon­dant au doux nom de Tar­zan (Vi­ma­la Pons). En­semble ils vont vivre des aven­tures dont la lou­fo­que­rie fait long feu : au­teur d’un pre­mier film gen­ti­ment sur­es­ti­mé (« la Fille du 14 juillet »), Antonin Peretjatko tire sur la liane un peu trop fort pour que « la Loi de la jungle » tienne la dis­tance. C’est drôle par ins­tants, mais tou­jours un peu moins que l’au­teur donne l’im­pres­sion de le pen­ser, ce qui de­vient vite em­bar­ras­sant. Les ac­teurs pa­raissent bien s’amu­ser, Vi­ma­la Pons est dé­li­cieu­se­ment vive, la voix de cer­tains (Ma­thieu Amal­ric, Jean-Luc Bi­deau) a été mo­di­fiée sans que l’on com­prenne bien pour­quoi. Quant à la sa­tire des ex­cès ad­mi­nis­tra­tifs, elle s’af­fiche plus qu’elle ne s’ex­prime. Au moins la chose ne prend-elle pas le spec­ta­teur pour un de­meu­ré, ce qui dans le re­gistre de la co­mé­die na­tio­nale fait presque fi­gure d’ori­gi­na­li­té.

Vincent Ma­caigne et Vi­la­ma Pons dans « la Loi de la jungle ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.