Un or­fèvre du côt

L'Obs - - Tendances -

Cin­quième gé­né­ra­tion à la tête du do­maine fa­mi­lial si­tué entre Mont­louis-sur-Loire et Am­boise, Damien De­le­che­neau (pho­to), re­joint par sa femme Co­ra­lie en 2008, s’est en­ga­gé dans la re­con­nais­sance de l’ap­pel­la­tion am­boise, qui de­vrait voir le jour en 2017. Pour les rouges, c’est le côt le cé­page roi : « La Tou­raine n’a pas tou­jours été une grande terre de vi­gnobles, ex­plique-t-il. Bien sou­vent, les vi­gne­rons ont choi­si des cé­pages plus ré­pu­tés, comme le ca­ber­net franc du bor­de­lais ou le sau­vi­gnon de San­cerre. Mais ce ne sont pas for­cé­ment les mieux adap­tés à notre ter­roir. Le côt, ap­pe­lé aus­si mal­bec ou auxer­rois dans d’autres ré­gions, s’est im­po­sé comme une évi­dence à Am­boise sur nos sols ar­gi­lo-cal­caires et si­li­ceux. Il doit at­teindre une ma­tu­ri­té op­ti­male pour don­ner le meilleur de lui-même et o rir une com­plexi­té aro­ma­tique re­mar­quable. » Ré­sul­tat : la fraî­cheur ap­por­tée par les sols si­li­ceux donne des vins droits, pré­cis, avec beau­coup d’éclat et de brillance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.