LES BONNES MA­NIÈRES

Back to ba­sics

L'Obs - - Le Sommaire - — par LAURIANNE MELIERRE

Un grain flou, de larges vestes de cuir noir, des coupes de che­veux à la serpe fa­çon « Prince de Bel-Air ». Non, il ne s’agit pas du der­nier épi­sode de « High­lan­der », la sé­rie cryp­to­fan­tas­tique de 1992, mais de « M. Ci­ty Ci­ti­zen », l’un des clips fran­çais les plus brillants de cette dé­cen­nie. En 4 min 45 s, les Big Bud­ha Cheez, duo poin­tu de rap­peurs de Montreuil, en­re­gistrent sur bande ma­gné­tique leurs al­lées et ve­nues sur pé­riph en Au­di ca­brio­let, n’ou­bliant pas de fil­mer, à grand ren­fort de flou gaus­sien, leurs soi­rées po­ker et ca­na­pé où une unique bou­teille de Bal­lan­tine’s se re­flète sur l’écran de verre d’une « té­lé coin car­ré », pour re­prendre l’ex­pres­sion consa­crée par Doc Gy­ne­co. Dans la fou­lée, fin 2014, c’était au dé­sor­mais fa­meux Nek­feu de sor­tir « Time B.O.M.B. », un clip en­tiè­re­ment réa­li­sé sur bandes et dont même les samples rap­pe­laient le gé­né­rique de « Oz », seule pro­duc­tion, avec « The Wire », à pou­voir pré­tendre à la pre­mière place du clas­se­ment des meilleures sé­ries au monde de­puis sa di usion sur HBO en juillet 1997.

Ce qui au­rait pu ne res­ter qu’un épi­phé­no­mène es­thé­tique s’est dé­mo­cra­ti­sé, s’in­fil­trant du­ra­ble­ment dans l’uni­vers ré­pu­té im­pé­né­trable des bran­chés, qui (re)plongent tête bais­sée dans cet océan tech­no­lo­gique qui avait ré­vo­lu­tion­né leur ado­les­cence. Ain­si, alors que l’iP­hone 6s im­pres­sionne avec ses vi­déos en « 4K » (de la ul­tra-haute dé­fi­ni­tion), de nou­velles ap­pli­ca­tions de re­touches voient le jour, VHS Cam­cor­der en tête, per­met­tant alors à des mil­len­nials, qui n’ont sans doute ja­mais vu un ca­mé­scope, de don­ner l’im­pres­sion que leurs vi­déos ont été tour­nées à l’époque de « Hart­ley, coeurs à vif ».

Cette ap­pli­ca­tion a été ren­due cé­lèbre par le rap­peur amé­ri­cain Wiz Kha­li­fa qui, sur son compte Ins­ta­gram, se fil­mait dé­am­bu­lant sur son ho­ver­board dans les al­lées de l’aé­ro­port de Los An­geles, l’été der­nier. Une as­tuce qui lui confé­rait im­mé­dia­te­ment l’au­ra trash des rock stars d’avant. Et c’est sur ce même ré­seau social que cer­tains rap­pri­voisent l’ap­pa­reil pho­to je­table, ré­édi­té de­puis peu chez Ur­ban Out­fit­ters ou chez Fleux. Et cer­tains ont su ex­ploi­ter le fi­lon. Ain­si, la start-up fran­çaise Lëk­ki s’est don­né pour mis­sion de re­mettre à neuf… les ob­jets les plus cultes des an­nées 1990, du No­kia 3310 à la pre­mière Plays­ta­tion, en pas­sant par les Game Boy de Nin­ten­do. Des mo­dèles re­ven­dus entre 60 et 150 eu­ros et qui ont, en plus d’être co­ol, le mé­rite de s’ins­crire dans une lo­gique de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Rien d’éton­nant alors que même du cô­té hard­ware mu­si­cal, cer­tains pro­duits my­thiques signent leur re­tour. Ce 27 mai, Re­cords Col­lec­tion, le la­bel de la très hype agence de com­mu­ni­ca­tion pa­ri­sienne Dcon­tract, sor­tait sa pre­mière com­pi­la­tion sur cas­sette au­dio. « Une ma­nière d’évé­ne­men­tia­li­ser cette pre­mière pro­duc­tion avec un ob­jet lu­dique et tan­gible, qui nous rap­pelle tous quelque chose », ap­puie Ni­co­las Nek­mouche à la di­rec­tion ar­tis­tique. Et même si c’est sur iTunes que cette com­pi­la­tion se pla­ce­ra en cin­quième po­si­tion des ventes Apple Store la se­maine de sa sor­tie, il faut avouer que l’ob­jet fait son e et. Al­lez, on rem­bo­bine.

LA CAS­SETTE AU­DIO.

LE POR­TABLE NO­KIA 3310.

L’AP­PLI VHS CAM­COR­DER.

L’AP­PA­REIL PHO­TO JE­TABLE KODAK.

CLIP « TIME B.O.M.B. », NEK­FEU.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.