10 CHOSES À SA­VOIR SUR… Ma­ria Gra­zia Chiu­ri

Neuf mois après le dé­part de Raf Si­mons, Dior nomme l’an­cienne moi­tié du duo Va­len­ti­no au poste de di­rec­trice ar­tis­tique de la mai­son

L'Obs - - Le Sommaire - SO­PHIE FON­TA­NEL

1

VA­LEN­TI­NO Pour ceux qui n’y connaissent rien (beau­coup de monde !), Ma­ria Gra­zia Chiu­ri et Pier­pao­lo Pic­cio­li for­maient un tan­dem à la di­rec­tion ar­tis­tique de Va­len­ti­no de­puis 2008. Ils ont sa­lué en­semble pour la der­nière fois mer­cre­di 6 juillet, à la fin du dé­fi­lé cou­ture pré­sen­té à Pa­ris. La no­mi­na­tion de Ma­ria Gra­zia n’était pas en­core o cielle, mais l’info avait fil­tré sur le puis­sant site de mode Bu­si­ness of Fa­shion. La cla­meur dans la salle di­sait que tout le monde sa­vait.

2

ROME Ma­ria Gra­zia est née à Rome en 1964. Tout comme son aco­lyte Pier­pao­lo Pic­cio­li (il vient d’une pe­tite ville, non loin). Tout comme le cou­tu­rier Giam­bat­tis­ta Val­li, qui les pré­sen­ta un jour l’un à l’autre. Ils ont tous deux fait l’Ecole de De­si­gn de Rome, au mi­lieu des an­nées 1980. Rome, c’est là aus­si que Va­len­ti­no Ga­ra­va­ni a fon­dé sa mai­son, en 1959. Pour au­tant, ni Ma­ria Gra­zia ni Pier­pao­lo ne croi­se­ront dans la ville le vé­né­ré Va­len­ti­no avant leur en­tre­tien d’em­bauche.

3

TAN­DEM La ques­tion lamb­da dans un duo, c’est bien sûr « qui des deux fait quoi ? ». Pier­pao­lo est ré­pu­té in­croya­ble­ment créa­tif, dan­dy, bien que d’une grande sa­gesse et d’une grande hon­nê­te­té. Ma­ria Gra­zia, elle, ce se­rait, entre autres, un pro­di­gieux sens des réa­li­tés. Se com­plé­taient-ils ou s’en­tra­vaient-ils, au bout du compte ?

4

ARCHIVES La mé­thode de Ma­ria Gra­zia est simple. Chez Va­len­ti­no, Pier­pao­lo et elle dé­couvrent l’ob­ses­sion­nel (et gé­nial) ar­chi­vage de Va­len­ti­no Ga­ra­va­ni. Le cou­tu­rier gar­dait le moindre bout de fil. A ces archives le tan­dem ajoute une pous­sée en­core plus ra­di­cale dans des archives his­to­riques, so­ciales. Leurs mood­boards étaient dignes d’un cours à l’Ecole du Louvre. Ce n’était pas vrai­ment am­biance « du pas­sé, fai­sons table rase ».

5

AC­CES­SOIRES Avant Va­len­ti­no, le tan­dem était chez Fen­di, aux ac­ces­soires. Il faut leur re­con­naître (aus­si) un don ab­so­lu dans ce do­maine. C’est là qu’ils sont ul­tra­mo­dernes. Les clous (en cône) au bon en­droit sur les san­dales, les bandes au bon en­droit sur les bas­kets… Bref, en 2011, les ac­ces­soires Va­len­ti­no étaient dé­jà par­mi les plus co­piés au monde. Ce ta­lent-là vaut de l’or.

6

DIS­CRÉ­TION (1) Comme sou­vent dans les tan­dems, ce­lui de Ma­ria Gra­zia et de Pier­pao­lo a per­mis aux deux une cer­taine dis­cré­tion. Leur vie de fa­mille a été pro­té­gée. Peu ou pas de mon­da­ni­tés. Ils ont par­ta­gé le même bureau, plus haut de pla­fond que grand, ce­lui où Va­len­ti­no Ga­ra­va­ni, seul, des­si­nait ses col­lec­tions, le crayon à la main. Ma­ria Gra­zia de­vra ap­prendre la so­li­tude, elle aus­si, même si elle se­rait dé­jà en train de re­for­mer une équipe au­tour d’elle chez Dior.

7

DIS­CRÉ­TION (2) Le se­cret au­tour de la no­mi­na­tion de Ma­ria Gra­zia a été très bien gar­dé. On sut que Dior avait ap­pro­ché le tan­dem, on sut aus­si très vite que Pier­pao­lo n’était pas ten­té par le poste. Comme on les ima­gi­nait en duo ad vi­tam ae­ter­nam, on ne de­vi­na pas ce qui est l’ac­tuel dé­noue­ment.

8

BLONDEUR Aus­si blonde ap­pa­raî­tra Ma­ria Gra­zia sur les images qui ne vont pas man­quer de cir­cu­ler ces jours-ci, aus­si brune l’a-t-on tou­jours connue. Un dé­tail qui dit quand même une sorte de mo­bi­li­té pas­sion­nante du per­son­nage. Puisque, dé­sor­mais, per­son­nage il y a.

9

ADN Ma­ria Gra­zia, sans être « fille de », ou quoi que ce soit de ce genre, est née dans la mode. Sa mère, cou­tu­rière, ha­billait la jet-set (rap­pe­lons que c’est l’Ita­lie qui a in­ven­té le mot « jet-set », à l’ère Agnel­li). A 15 ans, elle sait dé­jà qu’il faut se « sour­cer » (elle adore le vin­tage) et qu’il est cap­ti­vant de dé­mon­ter un ha­bit pour re­gar­der com­ment il est fait.

10

FEMME Ma­ria Gra­zia de­vient la pre­mière femme di­rec­trice ar­tis­tique de Ch­ris­tian Dior. Ce poste en a e rayé beau­coup. Les émo­lu­ments sont certes à la hau­teur de la pres­sion co­los­sale qu’on prête à ce poste. Il se­ra ins­truc­tif de voir com­ment une per­sonne aus­si an­crée dans le réel que Ma­ria Gra­zia fe­ra bou­ger les murs. Le mé­tier, peut-être.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.