Pas de va­cances pour les an­xieux

Claus­tro­phobes, acro­phobes et autres émé­to­phobes, voi­ci la somme que vous at­ten­diez, phar­ma­co­pée com­prise !

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

AN­XIÉ­TÉ. LES TRI­BU­LA­TIONS D’UN AN­GOIS­SÉ CHRO­NIQUE EN QUÊTE DE PAIX IN­TÉ­RIEURE, PAR SCOTT STOSSEL, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS PAR DA­NIEL ROCHE, BELFOND, 406 P., 21 EU­ROS.

L’an­xié­té se­rait sans doute la chose la mieux par­ta­gée si cha­cun ne s’ap­pli­quait à mas­quer ses tour­ments ri­di­cules et quelques rites com­pul­sifs pour contrer des pho­bies in­avouables. Avoir l’air dé­ten­du dans son en­fer psy­chique, c’est ce à quoi Scott Stossel, di­plô­mé de Har­vard et ré­dac­teur en chef du magazine « The At­lan­tic », s’est ap­pli­qué un de­mi-siècle avant de faire un épous­tou­flant co­ming out dans une somme pa­rue il y a deux ans aux Etats-Unis et très com­men­tée de­puis. En ha­bi­tué des sa­gas ma­gis­trales du « New Yor­ker », l’au­teur a consul­té des mil­liers de pages pour ras­sem­bler le sa­voir en cir­cu­la­tion de­puis trois mille ans, de la phi­lo­so­phie aux neu­ros­ciences. L’« énigme de l’an­xié­té » en au­ra ter­ras­sé, du monde. Charles Dar­win avait constam­ment mal au ventre et pas­sait des jours au lit dans l’at­tente d’une ac­cal­mie. Des cher­cheurs avancent que l’an­xié­té se­rait la marque d’une grande in­tel­li­gence, mais après des siècles de que­relles, on ne sait tou­jours pas si le fait de tra­ver­ser la vie com­plè­te­ment flip­pé re­lève de la mé­de­cine comme le pen­sait Hip­po­crate, de l’or­ga­ni­sa­tion so­ciale comme l’écri­vit Erich Fromm, ou pro­saï­que­ment d’une forme d’e roi exis­ten­tiel in­dexée sur son degré de lu­ci­di­té.

Pris de pa­nique au jour de ses noces, crai­gnant chaque ins­tant de sa vie de vo­mir en pu­blic (émé­to­pho­bie) ou de s’éva­nouir, claus­tro­phobe, acro­phobe et aé­ro­dro­mo­phobe entre autres signes par­ti­cu­liers, l’au­teur ré­vèle quelle phar­ma­cie am­bu­lante il est de­ve­nu. Tho­ra­zine, Imi­pra­mine, Dé­si­pra­min, Ch­lor­phe­ni­ra­mine, Pro­zac, Zo­loft, Paxil, E exor, Lexa­pro, Cym­bal­ta, Tra­za­done, Le­voxyl, Tran­xène, Zol­pi­dem, Va­lium, Xa­nax, Ri­vo­tril, il connaît tout de la phar­ma­co­pée mo­derne, a tes­té chaque psy­cho­trope à la mode, qu’il ac­com­mode au bourbon et à la vod­ka, tout en dis­per­sant son pé­cule dans des cen­taines d’heures de fa­ceà-face avec un psy­cho­logue trop mon­dain pour être hon­nête. « Voi­ci ce qui a mar­ché : rien », écrit Scott Stossel. « Tant que l’homme se­ra mor­tel, il ne se­ra pas vrai­ment décontracté », lui di­rait Woody Allen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.