STE­FAN ZWEIG, ADIEU L’EU­ROPE PAR MA­RIA SCHRA­DER

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FORESTIER

Bio­pic al­le­mand, avec Jo­sef Ha­der, Bar­bra Su­ko­wa, (1h46).

Les der­niers jours de Ste­fan Zweig (Jo­sef Ha­der, à droite sur la photo), qui erre en Amé­rique du Sud, de confé­rences en cock­tails, et traîne son déses­poir de­vant la ca­tas­trophe na­zie qui en­glou­tit l’Eu­rope. Le film de Ma­ria Schra­der est un bio­pic clas­sique, sauf que le per­son­nage prin­ci­pal, Zweig, qui met fin à sa dé­pres­sion en se sui­ci­dant avec sa femme en 1942, est hors du com­mun. A la fois ti­raillé par le dé­sir d’en fi­nir, la né­ces­si­té d’ai­der d’autres ar­tistes, les contraintes éco­no­miques, la tristesse de l’exil, l’écri­vain est pré­sen­té sous un jour in­té­res­sant, qui n’ex­clut pas une cer­taine fai­blesse, voire un soup­çon de lâ­che­té. Le film est un peu long, et adopte un re­gard qua­si do­cu­men­taire : pour­quoi cet homme de ta­lent a-t-il dé­ci­dé d’en fi­nir ? On sort de là avec la convic­tion qu’il faut re­lire Zweig, plus que ja­mais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.