MA­DE­MOI­SELLE PAR PARK CHAN-WOOK

L'Obs - - Critiques - NI­CO­LAS SCHALLER

Th­riller éro­tique sud-co­réen, avec Kim Min-hee, Kim Tae-ri, Jung-woo Ha (2h25).

La sau­va­geonne Soo­kee, qui a des en­fants en bas âge, ac­cepte l’offre d’un es­croc de se faire en­ga­ger comme gou­ver­nante au ser­vice de Hi­de­ko, une riche hé­ri­tière ja­po­naise qu’il am­bi­tionne d’épou­ser. Mais une in­tense pas­sion sexuelle naît entre les deux femmes. Le réa­li­sa­teur de « Old Boy » s’at­taque à la fi­gure de la ser­vante, em­blé­ma­tique du ci­né­ma co­réen, en s’ins­pi­rant d’un ro­man de Sa­rah Wa­ters, « Du bout des doigts », qu’il dé­place de l’An­gle­terre vic­to­rienne à la Co­rée des an­nées 1930, du temps de la co­lo­ni­sa­tion par le Ja­pon. A l’image du somp­tueux ma­noir rem­pli de chausse-trapes où se concentre la ma­jeure par­tie de l’ac­tion, le film, sous son ver­nis es­thé­tique, or­chestre un jeu de dupes dont la ma­lice et l’éro­tisme fron­deur rap­pellent « Thirst. Ce­ci est mon sang », pré­cé­dente réus­site du ci­néaste. Ici, la pers­pec­tive d’une al­lée bor­dée d’arbres évoque un sexe de femme em­pri­son­nant les pro­ta­go­nistes. Là, une scène d’amour sa­phique os­cille entre la sen­sua­li­té tor­ride d’une es­tampe éro­tique et la bouf­fon­ne­rie d’un nu­mé­ro de cirque. Farce ro­ma­nesque à tom­ber de beau­té, mal­gré son dé­noue­ment trop pro­gram­ma­tique, « Ma­de­moi­selle » s’amuse des rap­ports de pou­voir – aris­tos vs pro­los, es­clave vs maî­tresse, dé­sir vs per­ver­sion – et fan­tasme la ré­con­ci­lia­tion entre la Co­rée et le Ja­pon par l’en­tre­mise d’une love sto­ry les­bienne. Hau­te­ment re­com­man­dable, donc.

« Ma­de­moi­selle », un th­riller éro­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.