Monstres à go­go

FREAKS, PAR TOD BROWNING. FILM FAN­TAS­TIQUE AMÉ­RI­CAIN, AVEC WAL­LACE FORD, LEI­LA HYAMS, OL­GA BACLANOVA (1932, 1H04).

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

L’un des films les plus my­thiques de Hollywood : Tod Browning, réa­li­sa­teur de « Dra­cu­la », y ra­conte la tra­gé­die de Cleo­pa­tra, une belle tra­pé­ziste qui épouse un nain par in­té­rêt, et qui se­ra ter­ri­ble­ment pu­nie. Tout le film se dé­roule au sein d’une troupe de freaks : femme à barbe, soeurs sia­moises, homme tronc, femme sans bras, her­ma­phro­dite, ava­leur de sabres, sque­lette vi­vant, tous les ac­teurs sont d’au­then­tiques phé­no­mènes de foire. Sor­ti en 1932, vio­lem­ment re­je­té par le pu­blic, « Freaks » a été rac­cour­ci par la MGM (de 90 min à 64) puis enterré pen­dant plus de trente ans, avant d’être re­dé­cou­vert dans les an­nées 1960. C’est une mer­veille d’hor­reur, d’hu­mour ma­cabre, de beau­té sombre, digne d’une nou­velle d’Edgar Poe. « Freaks », ou l’art du cau­che­mar.

Ol­ga Baclanova in­ter­prète Cleo­pa­tra, une tra­pé­ziste ma­chia­vé­lique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.