Va­clav Ha­vel, ce hé­ros

L'Obs - - Sortir - JACQUES NERSON

“AU­DIENCE” ET “VER­NIS­SAGE”, DE VA­CLAV HA­VEL. JUS­QU’AU 31 DÉ­CEMBRE, ARTISTIC THÉÂTRE, PA­RIS-11E, 01-43-56-38-32.

De 1989 (fin du com­mu­nisme en Tché­co­slo­va­quie) jus­qu’en 2003, ex­cep­té le bref en­tracte de la par­ti­tion du pays, les Tchèques et les Slo­vaques, puis les seuls Tchèques ont eu la chance in­ap­pré­ciable d’avoir Va­clav Ha­vel pour pré­sident. Cet au­teur dra­ma­tique qui fut la voix de ses com­pa­triotes bâillon­nés avait chè­re­ment payé sa dis­si­dence: boy­cott de ses pièces, em­ploi de ma­nu­ten­tion­naire dans une bras­se­rie et cinq ans de pri­son qui rui­nèrent sa san­té. Mais rien ne lui était plus étran­ger que la ven­geance. La « ré­vo­lu­tion de ve­lours » dont il fut l’ins­pi­ra­teur n’a pas fait cou­ler le sang. Cette dou­ceur a dé­teint sur son oeuvre. No­tam­ment dans « Au­dience », pièce en un acte ja­dis créée chez nous par Ste­phan Mel­degg en même temps que « Ver­nis­sage ». Le dra­ma­turge Fer­di­nand Va­nek, un double de Ha­vel, se voit comme lui condam­né à tra­vailler dans une bras­se­rie. Sla­dek, son chef, le convoque dans son bu­reau. Tout en si ant une quan­ti­té in­dus­trielle de ca­nettes de bière, le bras­seur aux ma­nières pa­ternes lui fait part de ses sou­cis. La po­lice lui de­mande d’es­pion­ner le re­lé­gué mais il ne trouve rien à mou­char­der. Si Va­nek lui four­nit de quoi étayer son rap­port, il lui pro­met de l’em­ployer à la comp­ta­bi­li­té, bien au chaud, plu­tôt que de lui faire rou­ler des fûts en plein air. Cé­dric Co­las (Va­nek) et Sté­phane Fié­vet (Sla­dek) ne sont pas aus­si épous­tou­flants que Pierre Ar­di­ti et Vic­tor Gar­ri­vier en 1979, mais la mise en scène d’Anne-Ma­rie La­za­ri­ni pré­serve l’hu­mour et l’hu­ma­ni­té de la pièce. Car Ha­vel plaint plus Sla­dek qu’il ne le blâme. Même pi­tié dans « Ver­nis­sage », où l’on re­trouve Va­nek, confron­té cette fois à un couple d’amis, Vé­ra et Mi­chaël (Fré­dé­rique La­za­ri­ni et Marc Scha­pi­ra), qui se consolent de la dic­ta­ture en jouis­sant de leur confort ma­té­riel et vou­draient faire ren­trer l’ir­ré­duc­tible dans le rang. Anne-Ma­rie La­za­ri­ni a tort d’en faire des gro­tesques : où est pour Va­nek le mé­rite de ré­sis­ter à des fan­toches? Mal­gré ce­la, le spec­tacle vaut le dé­tour. Ne fût-ce qu’en mé­moire de Ha­vel qui s’était fait ti­rer l’oreille pour ac­cep­ter la pré­si­dence et fut – ce­ci ex­plique-t-il ce­la ? – un homme vrai­ment pro­vi­den­tiel pour la Tché­quie.

Sté­phane Fié­vet et Cé­dric Co­las dans « Au­dience ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.