LES SPOR­TIFS

L'Obs - - Tendances -

ON MUL­TI­PLIE LES EX­PÉ­RI­MEN­TA­TIONS AUX DRÔLES DE NOMS

Sled Dogs, Horse-board, Fat Trott’, Ski Hok, Snooc… Ça vous dit quelque chose ? Sans doute pas. Mais voi­là de nou­velles glisses pour des sen­sa­tions in­édites. Cette an­née, l’en­goue­ment pour le Fat­bike, un VTT équi­pé de roues XXL à cram­pons, est énorme! La star de l’hi­ver s’in­vite aux Car­roz (www.les­car­roz.com), aux Sybelles (www.sybelles.com) en pas­sant par les Menuires (www.menuires.com) ou Villard-de-Lans (www.vil­lard­de­lans.com), dans le Ver­cors, et jusque dans les Py­ré­nées (www.hau­ta­cam.com). Im­pos­sible d’y échap­per, à moins que vous ne pré­fé­riez ri­der en Fat Trot­ti­nette, un nou­vel en­gin à tes­ter à Saint­Ger­vais (www.saint­ger­vais.com) et dans le Val-d’Ar­ly (www.val­dar­ly-mont­blanc.com), voire en ski-bob, une sorte de vé­lo­ski qui per­met de glis­ser as­sis mais sans roues. Tou­jours dans la ca­té­go­rie hy­bride, ne man­quez pas le Sled Dogs, ins­pi­ré du pa­tin à glace, qui se pra­tique sur la neige des Gets (www.les­gets.com), ou en­core le Snooc, à mi-che­min entre la luge et le ski de ran­don­née, à dé­cou­vrir à Serre-Che­va­lier (www.serre-che­va­lier. com) et aux Sai­sies (www.les­sai­sies.com). Plu­tôt shoo­té à l’adré­na­line ? Ren­dez-vous à Tignes, pour vous ini­tier à une dis­ci­pline to­ta­le­ment dé­jan­tée, le Bun J Ride : après s’être élan­cé d’un trem­plin de ski de 30 mètres, on dé­bouche sur un vide de 40 mètres ! Mais ras­su­rez-vous, un har­nais re­lié à deux élas­tiques vous re­tient… et le sys­tème se bloque un ins­tant avant de re­des­cendre en ty­ro­lienne! A par­tir de 75 €. www.bun-j-ride.com

ON RÉ­VEILLE L’ATH­LÈTE QUI SOM­MEILLE EN NOUS

En­vie de se frot­ter aux cham­pions ? Deux stars ori­gi­naires de Val-Ce­nis, Yves Di­mier (trois po­diums en Coupe du Monde de sla­lom) et Pierre-Em­ma­nuel Dal­cin (vain­queur de la Coupe du Monde de des­cente en 2007), par­tagent leur pas­sion en pe­tits groupes avant l’ou­ver­ture of­fi­cielle, sur une neige fraîche en­core vierge (gra­tuit). Plus au­da­cieux ? Dé­va­lez à toute ber­zingue la my­thique piste du Roc de Fer, théâtre de la fi­nale de la Coupe du Monde de Ski al­pin à Méribel en 2015. La course est chro­no­mé­trée et fil­mée, his­toire de la par­ta­ger sur les ré­seaux so­ciaux et de briller au­près de ses amis. www.haute-mau­rienne-va­noise.com. ESF Méribel. Tél. : 04-79-08-60-31 et www.me­ri­bel.net

ON FRIME EN COM­BI­NAI­SON VIN­TAGE ET MONOSKI

Du snow­board? So rin­gard. Pour être dans le coup, on res­sort son vieux monoski des an­nées 1980 et on frime en com­bi­nai­son fluo en sui­vant Cé­dric et Mat­thieu, deux las­cars de l’Alpe-d’Huez qui ont ré­cu­pé­ré les te­nues des grands-pa­rents et se dé­guisent sur les pistes. Forts de leur suc­cès, ils louent pas moins de 150 mo­dèles des an­nées 1970 à 1990 pro­ve­nant de do­na­tions et de vide-gre­niers de la ré­gion. A par­tir de 15 € la pa­no­plie, avec ban­deau et lu­nettes vin­tage in­clus. mitchs­ki­vin­tage.com

ON DIT OUI AU STAGE DE « SUR­VIE »

A La Clu­saz, l’Aca­dé­mie des Tech­niques de Sur­vie est « la­bel­li­sée » par Bear Grylls, la star en per­sonne de l’émis­sion « Seul face à la na­ture », et per­met de s’of­frir des stages (construc­tion d’un abri, ges­tion du froid, trucs et as­tuces de Ram­bo) pour ap­pré­hen­der la mon­tagne. Le plus drôle étant que ces ini­tia­tions sont pro­po­sées par le chic et très confor­table hô­tel Au coeur du vil­lage, clas­sé Re­lais & Cha­teaux. Si si… A par­tir de 450 € pour 2 nuits en de­mi-pen­sion et 1 jour­née de sur­vie. www.ho­tel-au­coeur­du­village.fr

5 ON SE PREND POUR UN MUSHER, COMME EN LAPONIE

Pas be­soin d’al­ler loin pour ex­pé­ri­men­ter l’am­biance Grand Nord. Il suf­fit de grim­per en té­lé­siège jus­qu’à la base po­laire du Mont-Ce­nis, à 2083 mètres d’al­ti­tude, où seuls les aboie­ments des hus­kys, des ma­la­mutes et des groen­lan­dais viennent per­cer le si­lence. On s’élance en traî­neau dans la nuit noire au­tour du lac, puis on fait halte au Re­lais du Col pour un dî­ner ro­bo­ra­tif, avant de re­des­cendre, skis aux pieds, au clair de lune. www.haute-mau­rienne-va­noise.com/fr/sta­tions/val-ce­nis et www.hus­ky-ad­ven­ture.net

6 ON SKIE AU PRIN­TEMPS

De la neige, du so­leil, des jours qui s’al­longent, moins d’em­bou­teillages aux té­lé­ca­bines et des offres al­lé­chantes, que de­man­der de plus ? Skier en mars et avril, c’est le bon plan. Les sta­tions ri­va­lisent d’ima­gi­na­tion pour at­ti­rer les skieurs, comme à Flaine, qui du­rant sept se­maines or­ga­nise Le Prin­temps de Flaine, avec concerts et spec­tacles gra­tuits en plein air (www.flaine.com). In­con­tour­nable aus­si, la fête de fer­me­ture des éta­blis­se­ments de La Fo­lie douce (www.la­fo­lie­douce.com) à Val-d’Isère, Val-Tho­rens, l’Alpe-d’Huez… Pour les meilleurs ta­rifs : www.le­prin­temps­dus­ki.com

LES ÉPICURIENS 7 ON VIT LA VIE DE PA­LACE À COUR­CHE­VEL, MAIS PAS QUE...

Dans la cé­lèbre sta­tion des Trois-Val­lées, il est de­ve­nu dif­fi­cile de comp­ter les étoiles ac­cro­chées aux hô­tels et aux res­tau­rants. Une concur­rence qui ne dé­cou­rage pas les nou­veaux ve­nus : le groupe Bar­rière ouvre en dé­cembre Les Neiges, un énième cinq-étoiles, idéa­le­ment si­tué au pied des pistes (www.ho­tels­bar­riere.com). Re­nou­veau aus­si au très très chic Che­val blanc, qui fête ses dix ans le 12 dé­cembre avec un re­pas trois étoiles à quatre mains, par les deux grands chefs Yan­nick Al­lé­no et Ar­naud Don­ckele (www.cour­che­vel.che­val­blanc.com). Le pa­lace voi­sin, Les Ai­relles, in­vite les hôtes qui y sé­journent une se­maine à un « tour des tables » pour dé­cou­vrir un res­tau­rant du groupe par jour (www.ai­relles.fr). Cô­té dé­tente, un spa Six Senses de 700 m2 ouvre ses portes en dé­cembre, comme une mise en bouche des fu­turs pen­thouses et ap­par­te­ments ul­tra-sé­lects que le groupe hô­te­lier de luxe asia­tique fait ac­tuel­le­ment construire. Mais qu’on se le dise, Cour­che­vel n’est pas que pour les nan­tis. La sta­tion offre (aus­si) des sé­jours tout à fait abor­dables. A par­tir de 1184 € la se­maine en ap­par­te­ment ou à l’hô­tel pour 2 adultes et 2 en­fants, avec hé­ber­ge­ment, for­fait adulte, et en­trée à l’Aqua­mo­tion, un nou­vel es­pace de 10 000 m2 pour na­ger, s’amu­ser (men­tion spé­ciale à la vague ar­ti­fi­cielle qui per­met de sur­fer comme les pros), se mus­cler ou se faire dor­lo­ter. www.cour­che­vel.com et www.aqua­mo­tion-cour­che­vel.com

8 ON HIBERNE À ME­GÈVE

On ne va pas vous la faire à l’en­vers. On ne se rend pas dans le cro­qui­gno­let vil­lage sa­voyard de Me­gève, au pied du mas­sif du Mont-Blanc, pour skier. Même si la sta­tion donne ac­cès à plus de 400 km de pistes, le chic de Me­gève, c’est avant tout un art de vivre : par­cou­rir le vil­lage en ca­lèche, se rui­ner dans les bou­tiques, sé­jour­ner dans un des mul­tiples hô­tels et cha­lets co­sy, peau­fi­ner sa mine en ter­rasse dans les res­tau­rants d’al­ti­tude, as­sis­ter à la se­conde édi­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de Jazz ou re­gar­der la spec­ta­cu­laire course de chiens de traî­neaux de la Grande Odys­sée. Sans ou­blier de ri­pailler avec cette fé­ra du lac Lé­man fa­çon gre­no­bloise à la table de l’Al­pa­ga ou la lotte du lac et bro­chet en bis­cuit d’Em­ma­nuel Re­naut au my­thique Flo­cons de Sel. Avec de telles ac­ti­vi­tés, il ne reste dé­ci­dé­ment pas as­sez de temps pour skier. www.me­geve.fr

9 ON TESTE LES BIÈRES DES MICROBRASSERIES

Boire une bière lo­cale pour l’apé­ro, c’est la der­nière ten­dance de l’après-ski. Les microbrasseries ar­ti­sa­nales se mul­ti­plient à vi­tesse grand V et pro­posent des va­rié­tés de mousses à faire pâ­lir d’en­vie les Ir­lan­dais. The Good­win dans le mas­sif de l’Oi­san (www.good­win­bre­we­ry.com), la bière du Mont-Blanc à La Motte-Ser­vo­lex (www.bras­se­rie-mont­blanc.com), celle du Ga­li­bier à Val­loire (www.biere-ga­li­bier.com), la 21, comme les 21 vi­rages de l’Alpe d'Huez, la Sor­cière d’Or­cières, l’Ara­vis­sante des Ara­vis… Réa­li­sées avec de l’eau des gla­ciers, aro­ma­ti­sées aux sa­veurs mon­ta­gnardes, et même bras­sées par des mo­ni­teurs (à Val-Ce­nis), les bières ne manquent pas de ca­rac­tère.

10 ON S’INI­TIE À L’OENOLOGIE

A l’oc­ca­sion des 40 ans de La Bouitte, Re­né et Maxime Meilleur, duo père-fils der­rière les four­neaux du res­tau­rant tri­ple­ment étoi­lé de Saint-Mar­tin-deBel­le­ville, in­vitent une fois par mois des vi­ti­cul­teurs d’ex­cep­tion pour par­ler des ac­cords mets-vins qui ont mar­qué l’his­toire de l’éta­blis­se­ment. 270 € par per­sonne pour 5 plats, avec amuse-bouches, pré-des­sert et mi­gnar­dises, bois­sons in­cluses. Tél. : 04-79-08-96-77. www. la-bouitte.com et www.st-mar­tin-bel­le­ville.com

11 ON S’ENDORT AU TAJ-I MAH, LE NOU­VEAU JOYAU DES ARCS

A la cime d’Arc 2000, le tout pre­mier cinq-étoiles de la sta­tion a été mo­des­te­ment bap­ti­sé le Taj-I Mah, tra­duc­tion in­dienne pour « Cou­ronne de Lune ». Avec un tel nom, les 48 chambres et suites sont à l’ave­nant, toutes tra­ver­sées de lu­mière et au pied des pistes. Le plus : deux res­tau­rants or­ches­trés par le chef étoi­lé Eric Sam­son, La Rô­tis­se­rie et le gas­tro­no­mique Dia­mant noir, avec ter­rasse pa­no­ra­mique. www.ho­tel-ta­ji­mah.com et le­sarcs.com

12 ON COCOONE DANS UN CHA­LET FUN­KY

Guer­lain Chi­che­rit, an­cien skieur et pi­lote au­to­mo­bile fran­çais, rem­porte tous les suf­frages avec son Cha­let Rock and Love, si­tué à Tignes, et no­mi­né aux World Ski Awards 2016. 430 m2 ima­gi­nés comme un vaste ter­rain de jeu, avec mo­bi­lier ro­cka­billy se­ven­ties, table de billard sur une dé­ca­po­table en plein sa­lon, vi­nyles aux murs, juke-box et mi­ni-vans Volks­wa­gen amé­na­gés en lits pour les pe­tits. A par­tir de 633 €/pers. la se­maine (base 15 pers.). www.tignes.com

LES DÉBRANCHÉS 13 ON MÉDITE SUR LES PISTES

Sé­jours ski + yo­ga ou ra­quettes + yo­ga… En mon­tagne aus­si, on ouvre ses cha­kras. A Arêches-Beau­fort, à Mo­rillon, à Val-Tho­rens, à Val­mo­rel… Et de­puis l’an­née der­nière, la pre­mière piste de yo­ga à ski s’est même ins­tal­lée à Mor­zine. Vous voi­là, skis aux pieds, vous contor­sion­nant pour réa­li­ser les pos­tures de Pra­na, Asa­na, Vi­nya­sa, chien la tête en bas et sa­lu­ta­tion au so­leil. Le ri­di­cule ne tue pas. Na­maste ! www.mor­zine-avoriaz.com

14 ON MUR­MURE À L’OREILLE DES BOUQUETINS

Aux portes du très beau parc na­tio­nal de la Va­noise, on se ré­veille aux au­rores et on suit les pis­teurs avant l’ou­ver­ture du do­maine skiable afin de goû­ter au si­lence et au dé­fi­lé de la faune sau­vage qui ho­nore de sa pré­sence les vi­si­teurs dis­crets du pe­tit ma­tin. Avec, en prime, le le­ver de so­leil sur la Grande Casse. La classe. www.pra­lo­gnan.com

15 ON S’OFFRE UN VI­SAGE EN OR

A dé­faut de ca­viar, cet hi­ver, on choi­sit l’or pour se don­ner un coup d’éclat. Ré­pu­té pour ses ver­tus an­ti­oxy­dantes et an­ti-âge, le mé­tal pré­cieux est uti­li­sé par les spas Pure Al­ti­tude, qui pro­posent un masque aux feuilles d’or. Plus snob, tu meurs. Soin Alp-Cells Re­pair aux feuilles d’or, 180 € les 80 mi­nutes. Dans les spas Pure Al­ti­tude, www.pure-al­ti­tude.com

16 ON SE FAIT UNE CURE ZEN DANS DES THERMES

Où ? A Saint-Ger­vais. La ré­pu­ta­tion de la sta­tion al­pine n’est plus à faire, ques­tion soins, pa­pouilles et re­mise en forme. Ins­tal­lés au coeur d’un splen­dide parc ar­bo­ré de 10 hec­tares, les thermes de Saint-Ger­vais pro­posent une mul­ti­tude d’offres et de mas­sages bie­nêtre. A tes­ter, le soin si­gna­ture à base de plantes et pierres de mon­tagne, ou le par­cours de 3 heures aux Bains du Mont-Blanc, avec hy­dro-mas­sage, bains de va­peur in­té­rieurs et ex­té­rieurs, dalles chaudes, lu­mi­no­thé­ra­pie et dé­tente po­ly­sen­so­rielle. Tout y est. www.thermes-saint-ger­vais.com. Tél. : 04-50-47-54-57 et www.saint­ger­vais.com

LES FÊ­TARDS ET LES ARTY 17 ON FAIT MON­TER LE SON À VERBIER (SUISSE)

Pour la deuxième an­née, Verbier ac­cueille le fes­ti­val élec­tro Po­la­ris du 9 au 11 dé­cembre, au coeur des Alpes suisses. Trois jours du­rant les­quels la crème des DJ élec­trisent la foule. Par­mi eux, Lu­cia­no, par­rain du fes­ti­val, le Ca­na­dien Ri­chie Haw­tin, Lil Louis, pion­nier de la house music, Dixon, l’un des meilleurs DJ du monde, ou en­core Ch­ris Lie­bing, star de la scène tech­no al­le­mande. Le son ré­sonne jus­qu’au Mé­dran, cette place in­té­rieure au pied des re­mon­tées, do­tée d’un bar où les ar­tistes se pro­duisent (de 18h à 1h, gra­tuit). Mais c’est per­ché à 2 200 mètres d’al­ti­tude, au Mou­ton noir, que la fête est à son comble. Dès le mi­lieu de l’après­mi­di, les fes­ti­va­liers viennent écou­ter les poin­tures de l’élec­tro de­vant un pa­no­ra­ma à 360 de­grés, et ce ne sont pas les lourdes chaus­sures de ski qui vont les em­pê­cher de dan­ser! Les sets s’en­chaînent et la fête se pour­suit dans trois clubs du vil­lage, L'Etoile rouge, La Cas­bah et

Le Fa­ri­net. Avec un tel pro­gramme et des pistes de fo­lie, ce fes­ti­val de­vrait avoir de beaux jours de­vant lui. www.po­la­ris­fes­ti­val.ch et www.verbier.ch

18 ON EXHIBE SES PECTORAUX À LA EU­RO­PEAN SNOW PRIDE, À TIGNES

La Eu­ro­pean Snow Pride est dé­sor­mais de­ve­nue un ren­dez-vous in­con­tour­nable de la com­mu­nau­té LGBT. Au pro­gramme de cette 5e édi­tion : af­ter ski, pool par­ty, fes­ti­val de ci­né et, point d’orgue, la pa­rade du 23 mars. Du 18 au 25 mars 2017. www.eu­ro­peans­now­pride.com. Et du 3 au 6 avril, place à un autre fes­ti­val : Live in Tignes by Fran­co­fo­lies.

19 ON S’OFFRE UN BOL D’ART CONTEM­PO­RAIN À VAL­LOIRE

Outre son cé­lèbre concours in­ter­na­tio­nal de sculp­tures sur glace (du 10 au 13 jan­vier 2017), Val­loire ac­cueille le cé­lèbre ar­tiste Jean-Mi­chel Otho­niel, connu pour son goût pour les mé­ta­mor­phoses et les trans­mu­ta­tions, qui in­ves­ti­ra l’église ba­roque de la sta­tion ( e siècle). Pour le mo­ment, rien ne filtre sur les oeuvres. A dé­cou­vrir en fé­vrier pro­chain. www.val­loire.net

20 ON (RE)DÉ­COUVRE LA CHA­PELLE DE RONCHAMP, ÉDIFIÉE PAR LE COR­BU­SIER

A Ronchamp, la col­line Notre-Dame-du-Haut, si­tuée au sud du parc na­tu­rel ré­gio­nal des Bal­lons des Vosges, reste un site d’une haute va­leur his­to­rique, ar­tis­tique et spi­ri­tuelle. La cha­pelle construite par Le Cor­bu­sier en 1955 vient d’être ins­crite au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. Une bonne rai­son de s’o rir une es­ca­pade ar­chi­tec­tu­rale dans le coin, avec en sus le cam­pa­nile réa­li­sé par Jean Prou­vé dans les an­nées 1970 et le mo­nas­tère si­gné en 2011 par l’ar­chi­tecte Ren­zo Pia­no. www.col­li­ne­no­tre­da­me­du­haut.com

Après une jour­née pas­sée à dé­va­ler les pistes, on se désal­tère avec une bière ar­ti­sa­nale, et l’on re­gagne le co­con co­sy du nou­veau cinq-étoiles de Cour­che­vel, Les Neiges.

Au spa Pure Al­ti­tude, après un masque aux feuilles d’or, on se re­laxe de­hors, entre chaud et froid.

C’est sûr, l’hi­ver se­ra chaud, à Tignes, pour la 5e édi­tion de la Eu­ro­pean Snow Pride.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.