STOCK­HOLM, NOU­VEL ÉCHEC DES SO­CIA­LISTES PA­CI­FISTES

L'Obs - - En Couverture - (1) « Le Monde d’hier », par Ste­fan Zweig, Edi­tions Le Livre de Poche. (2) Citation ex­traite de « Zi­ta, impératrice cou­rage », par Jean Sé­vil­lia, Edi­tions Tem­pus. D. R.

En août 1914, la fer­veur pa­trio­tique a tout ba­layé. Jau­rès as­sas­si­né, les rêves pa­ci­fistes sont en­ter­rés : tous les so­cia­listes eu­ro­péens ont vo­té pour l’en­trée en guerre. Il faut at­tendre un an pour que les pa­ci­fistes re­fassent en­tendre leurs voix. En sep­tembre 1915, lors de la confé­rence de Zim­mer­wald, qui réunit 38 dé­lé­gués de 11 pays dif­fé­rents, dont Lé­nine, alors ré­fu­gié en Suisse. Re­be­lote en 1916, avec une nou­velle réunion in­ter­na­tio­nale, tou­jours en Suisse. En 1917, gal­va­ni­sés par les pro­po­si­tions du pré­sident amé­ri­cain Wil­son, qui pré­co­nise une « paix sans vic­toire », les an­ti­guerre lancent le pro­jet d’une troi­sième confé­rence, à Stock­holm, cette fois. Las ! Du cô­té de la France et de l’An­gle­terre, les dé­lé­gués so­cia­listes font face à l’op­po­si­tion de leurs gou­ver­ne­ments, qui re­fusent de leur oc­troyer leurs pas­se­ports. Nou­veau ra­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.