LE RUIS­SEAU, LE PRÉ VERT ET LE DOUX VI­SAGE PAR YOUSRY NASRALLAH

L'Obs - - Critiques - F. F.

Co­mé­die égyp­tienne, avec Lai­la Eloui, Men­na Sha­la­by, Bas­sem Sam­ra (1h55).

La vie quotidienne d’un cui­si­nier égyp­tien : entre les re­pas de fête, les noces, les em­bar­ras fi­nan­ciers et les pro­blèmes de per­son­nel, Ye­hia passe sa vie à cou­rir. Il y a les mo­ments drôles (l’éplu­chage des oi­gnons), les af­faires louches (il est me­na­cé par un truand), la carte de Tendre (il est amou­reux d’une belle veuve) et les cruau­tés (un chan­teur est émas­cu­lé au cou­teau), et le film hé­site entre la co­mé­die et le drame. C’est dy­na­mique, sou­vent drôle, par­fois un peu mal­adroit. Yousry Nasrallah, le réa­li­sa­teur (« Femmes du Caire »), op­pose son « épi­cu­risme » à l’aus­té­ri­té de la tra­di­tion, avec fer­veur. On pense par­fois à Pa­gnol, ver­sion orien­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.