LES FORCES PO­LI­TIQUES EN 1917

L'Obs - - En Couverture -

A gauche

Le Par­ti ou­vrier so­cial-dé­mo­crate, mar­xiste, a connu une scis­sion en 1903 entre mi­no­ri­taires mo­dé­rés (« men­che­viks ») et ma­jo­ri­taires ra­di­caux (« bol­che­viks »). Les men­che­viks rêvent de ré­vo­lu­tion, mais après une phase de dé­mo­cra­tie bour­geoise. Les bol­che­viks prônent une al­liance pro­lé­ta­rienne entre ou­vriers et pay­sans et pré­parent l’in­sur­rec­tion. Ils ont un chef, Lé­nine. Le Par­ti so­cia­liste

ré­vo­lu­tion­naire, fon­dé en 1901, dé­fend la classe pay­sanne. Il est mo­dé­ré. Il est scin­dé à l’au­tomne, les « SR de gauche » s’ali­gnant sur les po­si­tions bol­che­viques.

A droite

Le Par­ti consti­tu­tion­nel dé­mo­cra­tique (KD) est li­bé­ral, ses membres (les ca­dets) sont tan­tôt mo­nar­chistes, tan­tôt ré­pu­bli­cains. Ils do­minent le pre­mier gou­ver­ne­ment pro­vi­soire et veulent em­pê­cher l’in­sur­rec­tion qui vient. Les « oc­to­bristes » ne doivent pas leur nom à la ré­vo­lu­tion. Ce mou­ve­ment a été fon­dé en oc­tobre 1905. Al­lié des ca­dets, il dé­fend une mo­nar­chie par­le­men­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.