CA­ZE­NEUVE C­LINE LES HAUTS MA­GIS­TRATS

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

Robes d’her­mine, do­rures et concours de ci­ta­tions… Le ren­dez-vous est ex­trê­me­ment pro­to­co­laire. Mais il ar­rive que la ren­trée so­len­nelle de la Cour de Cas­sa­tion sente la poudre. Ce de­vrait être le cas ce 13 jan­vier, où, se­lon nos in­for­ma­tions, le Pre­mier mi­nistre, Ber­nard Ca­ze­neuve, est an­non­cé aux cô­tés de son garde des Sceaux, JeanJacques Ur­voas. Le chef du gou­ver­ne­ment doit prendre la pa­role. A charge pour lui de dé­mi­ner les ten­sions in­édites qui ont écla­té entre l’exé­cu­tif et l’au­to­ri­té ju­di­ciaire sur l’in­dé­pen­dance de la jus­tice et le sta­tut de l’ins­pec­tion des ser­vices ju­di­ciaires. Confor­mé­ment à une ha­bi­tude an­ces­trale, la po­lé­mique de­vrait se jouer sur un mode feu­tré, mais le ren­dez-vous de­meure un ex­cep­tion­nel théâtre des bras de fer entre jus­tice et po­li­tique. En 2007, Ni­co­las Sar­ko­zy avait po­li­ment as­sis­té à l’évé­ne­ment avant d’es­ti­mer que les ma­gis­trats pré­sents lui fai­saient pen­ser à des « pe­tits pois ». En 2013, Fran­çois Hol­lande a loué lors de son dis­cours la sé­pa­ra­tion des pou­voirs, chère à Mon­tes­quieu. Mais ses pro­pos sur l’« ins­ti­tu­tion de lâ­che­té » ont de­puis pro­vo­qué une brouille qui ne s’est pas en­core es­tom­pée. A Ca­ze­neuve de ré­pa­rer l’ou­trage…

« Entre les lignes », pré­sen­té par Fré­dé­ric Ha­zi­za avec Ca­role Barjon. Tous les sa­me­dis à 12h et 19h, les di­manches à 8 h sur LCP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.