FILLON RAS­SURE LES COM­MUNES

L'Obs - - La Téléphone Rouge - MAËL THIER­RY

C’est un chiffre qui cir­cule et sème la pa­nique chez les pe­tits élus lo­caux : Fran­çois Fillon, le can­di­dat qui veut mas­si­ve­ment ré­duire les ef­fec­tifs de la fonc­tion pu­blique, se fixe­rait aus­si pour ob­jec­tif de pas­ser de « 36 000 com­munes à 6 000 ou 7 000 ». « Le vrai Fillon sou­haite fu­sion­ner près de 30 000 com­munes. Ter­ri­fiant », re­laie ain­si un cadre du FN, Jor­dan Bar­del­la, sur Twit­ter. « Du grand n’im­porte quoi », as­sure Ca­ro­line Cayeux, la sé­na­trice-maire de Beau­vais. Char­gée du pôle élus dans l’équipe Fillon, elle a quand même pris soin de bien vé­ri­fier au­près de son can­di­dat que ce chiffre ne cor­res­pon­dait à rien. Alors d’où sort-il? En fait, Fran­çois Fillon lui-même se don­nait cet ob­jec­tif en juin 2014, dans une in­ter­view à « l’Ex­press ». « Je pré­co­nise une ré­duc­tion dras­tique des ni­veaux de ges­tion lo­cale », ex­pli­quait-il alors, pro­po­sant de sou­mettre cette ré­forme, ain­si que la fu­sion des dé­par­te­ments dans les ré­gions, à un ré­fé­ren­dum. Mais c’était avant… « Des consul­ta­tions ont eu lieu de­puis, et cette idée a été aban­don­née. Elle ne fi­gure pas dans le pro­jet, pré­cise Ca­ro­line Cayeux. Fran­çois Fillon consi­dère que la sim­pli­fi­ca­tion ad­mi­nis­tra­tive ne peut se faire que dans un tra­vail com­mun avec les élus. » Le vain­queur de la pri­maire de la droite ai­me­rait plu­tôt dé­ve­lop­per les fu­sions de com­munes, mais se garde bien cette fois de don­ner un quel­conque ob­jec­tif chif­fré.

Ca­ro­line Cayeux, sou­tien de Fran­çois Fillon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.