VAL­LEY OF STARS PAR MA­NI HA­GHI­GHI

L'Obs - - Critiques - JÉ­RÔME GAR­CIN

Th­riller ira­nien, avec Amir Ja­di­di, Ho­mayoun Gha­ni­za­deh, Eh­san Gou­dar­zi (1h48).

Si tout le film de l’Ira­nien Ma­ni Ha­ghi­ghi (« Aba­dan », « Men at Work ») res­sem­blait à son ou­ver­ture, ce se­rait une grande oeuvre pic­tu­rale et po­li­cière! En 1965, après le meurtre du Pre­mier mi­nistre ira­nien, un membre de la Sa­vak, la po­lice secrète du shah, est mis­sion­né sur l’île de Qeshm, dans le dé­troit d’Or­muz, où, dans des condi­tions mys­té­rieuses, un op­po­sant a mis fin à ses jours par pen­dai­son. Au dé­tour d’une mon­tagne ro­cheuse de la val­lée des Etoiles, qui res­semble à un pay­sage lu­naire, l’agent Ba­bak Ha­fi­zi (Amir Ja­di­di), sorte de Ca­ry Grant per­san, dé­couvre, en des­cen­dant de sa Chevrolet Im­pa­la orange, le lieu du sui­cide : un cargo rouillé, échoué sur le sable blanc, tout à cô­té d’un ci­me­tière sé­cu­laire, qui a ré­sis­té aux nom­breux trem­ble­ments de terre. C’est beau, in­quié­tant, énig­ma­tique. La suite, mal­heu­reu­se­ment, ne tient pas la pro­messe du dé­but. L’en­quête de­vient en ef­fet une fable confuse ryth­mée par des flash-back in­tem­pes­tifs, illus­trée par des al­lé­go­ries pe­santes, han­tée par des morts-vi­vants et fon­dée sur l’idée, digne de Pau­lo Coel­ho, que la vé­ri­té compte moins que la re­cherche de la vé­ri­té. Bref, les dé­cors sont fas­ci­nants, les co­mé­diens, épa­tants (l’agent Ha­fi­zi en tête), l’image et le son, en­voû­tants, mais le scé­na­rio est une bouillie. De la part du cos­cé­na­riste de « la Fête du feu », de l’ex­cellent As­ghar Fa­rha­di, quelle dé­cep­tion!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.