ET LES MIS­TRALS GA­GNANTS PAR ANNE-DAU­PHINE JUL­LIAND

L'Obs - - Critiques - F. F.

re­gar­der ce film sans avoir les larmes aux yeux. A tra­vers le des­tin de cinq en­fants ma­lades, la réa­li­sa­trice capte l’im­mense joie de vivre de ces gosses, cette ex­plo­sion de vi­ta­li­té, de bonne hu­meur, d’hu­mour et de ten­dresse qui les ha­bite. Charles, 9 ans, dit : « Ma peau est aus­si fra­gile que des ailes de pa­pillon » – il a une épi­der­mo­lyse bul­leuse. Tug­dual, 8 ans, a un can­cer et as­sure que « rien ne [l]’em­pêche d’être heu­reux ». Imad, 6 ans, est sous dia­lyse. Ambre, 9 ans, a une pompe per­ma­nente re­liée à son coeur. Camille, 5 ans, joue au foot mal­gré son neu­ro­blas­tome. Ils ne se com­portent ja­mais comme des victimes, mais comme des vain­queurs : chaque ins­tant est pré­cieux, et ils en rient. On sort de là le coeur tailla­dé, mais un peu de la sa­gesse de ces ga­mins dé­teint. Ils nous ap­prennent qu’il y a la vie, la vie et rien d’autre.

Do­cu­mentJaei­re­vo­fruasn­ç­daéis­fi(e1hd19e).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.