Haute joaillerie La fo­lie des pierres

Les plus grands noms de la place Ven­dôme ont pré­sen­té leurs col­lec­tions de haute joaillerie en créant la sur­prise avec la mise en ma­jes­té de pierres ex­tra­or­di­naires et ori­gi­nales

L'Obs - - Sommaire - Par HER­VÉ BORNE

CRIS­TAL DE ROCHE

Il fal­lait oser. Choi­sir du cris­tal de roche pour une large man­chette… Nuun signe une pièce ori­gi­nale et cha­leu­reuse avec les teintes ro­sées du cris­tal en to­tale har­mo­nie avec l’or rose de la struc­ture et les dia­mants blancs et autres ru­bis et sa­phirs ci­se­lant la ma­tière.

DIA­MANT GRIS

Les dia­mants de cou­leur sont de vé­ri­tables oeuvres d’art. Sin­gu­liers, uniques, ils offrent des teintes par­mi les plus sur­pre­nantes grâce à des phé­no­mènes na­tu­rels ex­trê­me­ment rares. Mor­ceau choi­si avec ce spé­ci­men aux ma­gni­fiques teintes de gris chez De Beers. De taille mar­quise, de 4,27 ca­rats, il est mon­té sur un an­neau en pla­tine et en­tou­ré de deux dia­mants de taille poire.

DIA­MANT GÉANT

Au­cune li­mite pour Ca­ro­line Scheu­fele, co­pré­si­dente de Cho­pard, qui pré­sente « The Queen of Ka­la­ha­ri ». Un en­semble bagues, col­lier, boucles d’oreilles es­ca­mo­tables pour dif­fé­rents por­tés dont le point de dé­part est un dia­mant ex­cep­tion­nel de 342 ca­rats. Une fois re­taillé, il donne nais­sance à une pa­rure faite de 23 dia­mants dont 5 de plus de 20 ca­rats adop­tant les prin­ci­pales tailles de pierres : cous­sin, brillant, coeur, poire…

SPINELLE LAVANDE

Louis Vuit­ton conti­nue de s’ins­pi­rer de sa cé­lèbre fleur de mo­no­gramme au sein de sa col­lec­tion « Blos­som » en jouant cette an­née sur les contrastes dus à l’op­po­si­tion de dia­mants blancs et de pierres de cou­leur, comme c’est le cas pour cette man­chette en or gris. Une suc­ces­sion de fleurs en dia­mants avec, en guise de pis­til, un splen­dide spinelle lavande de près de 10 ca­rats.

OPALE

Mys­té­rieuse, em­preinte de di­verses croyances, hyp­no­tique, l’opale fas­cine de nom­breux joailliers dont Vic­toire de Cas­tel­lane, di­rec­trice ar­tis­tique de la joaillerie Dior, qui dé­clare : « C’est une pierre très poé­tique, elle in­vite au conte, à la ma­gie… » Une rai­son suf­fi­sante pour dé­cou­vrir une col­lec­tion ex­clu­si­ve­ment dé­diée à l’opale bap­ti­sée « Dior et d’Opales ». Au pro­gramme, boucles d’oreilles, col­liers, bra­ce­lets et quelques bagues dont celle-ci en or blanc avec l’opale au centre, en­tou­rée d’une mar­que­te­rie de dia­mants.

NACRE BLANCHE

Pure, blanche avec des re­flets pré­cieux, la nacre fait son en­trée dans la col­lec­tion « Ser­pent Bo­hème » de Bou­che­ron créée en 1968. Elle s’em­pare de la goutte sym­bo­li­sant la tête d’un ser­pent et de­vient ici le mo­tif ma­jeur de cette paire de boucles d’oreilles dont l’or jaune per­lé illu­mine la nacre.

PIERRE DE LUNE

Dif­fi­cile de pas­ser à cô­té des perles lorsque l’on évoque les bi­joux Chanel. Et pour­tant, la bonne sur­prise cette an­née est de voir le my­thique sau­toir en perles de Ma­de­moi­selle Chanel ré­in­ter­pré­té, bous­cu­lé avec l’in­tro­duc­tion de dif­fé­rentes gemmes. Des dia­mants blancs, des sa­phirs roses et, en­fin, 11 pierres de lune taille ca­bo­chon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.