“JE TRA­VAILLE POUR ÉTA­BLIR UNE FIS­CA­LI­TÉ PLUS JUSTE”

L'Obs - - Spécial Diplomes -

Les fi­nances pu­bliques ne sont pas – tou­jours – ré­bar­ba­tives. La preuve avec Lau­rine Mé­trot. La jeune femme de 24 ans, di­plô­mée d’AES, s’est orien­tée vers le mas­ter 2 fi­nances des col­lec­ti­vi­tés lo­cales de l’uni­ver­si­té de Bour­gogne. Son pre­mier stage de six mois lui a per­mis de mettre en place un ob­ser­va­toire de la fis­ca­li­té dans une toute nou­velle in­ter­com­mu­na­li­té en Bour­gogne. « J’ai tra­vaillé di­rec­te­ment en lien avec le dé­lé­gué gé­né­ral des ser­vices et l’élu aux fi­nances. L’idée était de pro­fi­ter de cette fu­sion entre col­lec­ti­vi­tés pour mettre en place une fis­ca­li­té plus équi­table et plus juste pour les ha­bi­tants et les en­tre­prises. » Après ce stage en­ri­chis­sant, Lau­rine a in­té­gré, dé­but fé­vrier, les ser­vices d’une grosse com­mune de la ban­lieue bor­de­laise. Le sa­laire men­suel n’est pas mi­ro­bo­lant (1 400 eu­ros net) « mais c’est un poste for­ma­teur pour ac­cé­der un jour à des fonc­tions de di­rec­teur fi­nan­cier ». Et une ex­pé­rience pré­cieuse pour réus­sir le concours d’at­ta­ché ter­ri­to­rial que Lau­rine a pas­sé dans la fou­lée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.