L’heure de la re­prise

Do­pé par le re­dé­mar­rage de la construc­tion, le bâ­ti­ment re­crute de nou­veau en masse, avec de belles pers­pec­tives de car­rière

L'Obs - - Spécial Diplomes - Par BÉATRICE GIRARD

Dans la construc­tion, les af­faires re­partent. En­fin ! Après plu­sieurs an­nées bien mo­roses, le nombre de lo­ge­ments neufs est en forte hausse – +14% en 2016 –, et les voyants sont éga­le­ment au vert du cô­té de la com­mande pu­blique. A lui seul, le coup d’en­voi des tra­vaux – pha­rao­niques – du mé­tro Grand Pa­ris ex­press de­vrait en­traî­ner la créa­tion de 15 000 à 20 000 em­plois. Le BTP offre une pa­lette des mé­tiers va­riés. Ils s’exercent pour la plu­part au pied des grues et des écha­fau­dages, qu’il pleuve ou qu’il vente, mais aus­si dans les bu­reaux d’études qui conçoivent et or­ga­nisent les chan­tiers. Des aven­tures au long cours, mou­ve­men­tées et rudes, dans les­quelles on s’em­barque en équipe, avec la sa­tis­fac­tion de voir s’éle­ver jour après jour un bâ­ti­ment ou un équi­pe­ment qui lais­se­ra sa trace. A bac+2, la de­mande est sou­te­nue dans de nom­breux do­maines, conduc­teurs de tra­vaux, tech­ni­ciens en gé­nie cli­ma­tique, en struc­ture mé­tal­lique, ou en­core tech­ni­ciens mé­thodes ou des­si­na­teurs pro­je­teurs, chef de pro­jet. Et à bac+5, les jeunes in­gé­nieurs et di­plô­més de mas­ters uni­ver­si­taires – conduc­teurs de chan­tier, in­gé­nieurs mé­thodes, char­gés d’études, etc. – sont lit­té­ra­le­ment chas­sés, tant par les grands noms du do­maine que par des PME.

Les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers re­cherchent quant à eux des char­gés d’af­faires ca­pables de mon­ter des pro­jets de A à Z. « Cette an­née, 95% de la pro­mo était em­bau­chée avant même la re­mise de di­plômes » constate Ma­rie Ba­gieu, di­rec­trice des études à l’ESITC Caen, école d’in­gé­nieur spé­cia­li­sée. Même constat à l’ESTP. Les étu­diants for­més au BIM (buil­ding in­for­ma­tion mo­de­ling, ou « mo­dé­li­sa­tion des don­nées du bâ­ti­ment »), qui per­met no­tam­ment de réa­li­ser les ma­quettes nu­mé­riques in­dis­pen­sables dans la ges­tion des grands pro­jets, sont les chou­chous du mo­ment avec les spé­cia­listes de l’éco­cons­truc­tion et des ma­té­riaux nu­mé­riques. Mais, pour les jeunes ar­chi­tectes, le so­leil se fait at­tendre. « Les agences ne pro­fitent pas en­core de la re­prise », ex­plique Frédéric Rei, di­rec­teur se­nior de la di­vi­sion im­mo­bi­lier et construc­tion de Page Per­son­nel. Seuls les dé­ten­teurs d’une double cas­quette in­gé­nieur-ar­chi­tecte – pro­po­sée par les Ecoles na­tio­nales su­pé­rieures d’Ar­chi­tec­ture de Tou­louse et Lyon avec les écoles d’in­gé­nieurs du ré­seau In­sa, mais aus­si entre Cen­trale Nantes et l’En­sa Nantes –, tirent leur épingle du jeu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.