PO­LAR

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FORESTIER

LE DER­NIER BAISER PAR JAMES CRUMLEY, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS PAR JACQUES MAILHOS, ILL. PAR THIER­RY MURAT

Gall­meis­ter, 384 p., 23,50 eu­ros.

Pu­blié en 1978, voi­ci l’un des meilleurs livres de James Crumley, mort en 2008. Sugh­rue, dé­tec­tive pri­vé dans le Mon­ta­na, re­cherche un écri­vain al­coo­lique, puis se lance sur la trace d’une jeune fille dis­pa­rue. Peu im­porte l’in­trigue : ce qui ca­rac­té­rise Crumley, c’est son écri­ture à hau­teur d’homme. Les per­son­nages n’agissent pas se­lon une lo­gique de ro­man, mais se­lon les écarts du des­tin et les ca­prices de leur route. Le ré­sul­tat est d’une puis­sance rare, avec des mo­ments de fo­lie, des ins­tants d’hu­mour et des zig­zags de bour­bon. Un plai­sir dé­cu­plé par les illus­tra­tions de Thier­ry Murat. C’est du grand po­lar et de la belle lit­té­ra­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.