De l’art ou du coa­ching ?

A mi-che­min d’An­na Ga­val­da et du dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, le pre­mier ro­man de Ra­phaëlle Gior­da­no ap­proche les 500000 exem­plaires !

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

TA DEUXIÈME VIE COM­MENCE QUAND TU COM­PRENDS QUE TU N’EN AS QU’UNE, PAR RA­PHAËLLE GIOR­DA­NO, EYROLLES, 217 P., 14,90 EU­ROS.

Sans doute son titre confu­céen, « Ta deuxième vie com­mence quand tu te rends compte que tu n’en as qu’une », est-il pour beau­coup dans l’at­trac­tion exer­cée par l’ou­vrage, mais pas seule­ment. Sor­ti en ca­ti­mi­ni à la ren­trée 2015, ce pre­mier ro­man re­to­qué par la cri­tique pour sa naï­ve­té a bé­né­fi­cié d’un ex­cellent bouche-à-oreille au cours de l’hi­ver qui a sui­vi. Les lec­trices, car c’est un livre es­sen­tiel­le­ment lu par les femmes, ont conti­nué d’af­fluer au prin­temps. L’été 2016, l’édi­teur s’est of­fert une cam­pagne pu­bli­ci­taire spec­ta­cu­laire : une ban­de­role de 7 mètres sur 20 re­mor­quée dans les airs par un pe­tit avion sur­vo­lant les plages du lit­to­ral sud. En un siècle de livres tech­niques et une dé­cen­nie à se di­ver­si­fier dans le dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, Eyrolles a pu­blié un ro­man, un seul. Et ce­lui-ci est au­jourd’hui en route vers les 500 000 exem­plaires écou­lés – le suc­cès d’un Gon­court dans les bonnes an­nées.

Un soir d’hi­ver, au vo­lant de sa pe­tite au­to et sous la pluie, l’hé­roïne se perd dans un coin de cam­pagne, fonce dans un arbre, s’en va son­ner aux grilles d’une belle de­meure, s’ef­fondre en larmes dans le sa­lon de son hôte. A cet homme de 60 ans rayon­nant, elle confesse son ac­ca­ble­ment, vie de fa­mille mo­no­tone, tra­vail chro­no­phage, perte de goût. L’in­con­nu lui tend sa carte : il est « rou­ti­no­logue ». Une se­maine après, à l’oc­ca­sion d’un pre­mier ren­dez-vous mys­té­rieux dans Pa­ris, le coa­ching com­mence. « Le chan­ge­ment est une porte qui ne s’ouvre que de l’in­té­rieur » est la le­çon nu­mé­ro un. Cette bluette aux ac­cents ga­val­diens est le deuxième livre de Ra­phaëlle Gior­da­no, di­plô­mée de l’Ecole Es­tienne, coach elle-même, et au­teur en 2014 d’un cours de res­tau­ra­tion de soi : « J’ai dé­ci­dé d’être zen ». Son au­dience ac­com­pagne la per­cée phé­no­mé­nale du dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel. Long­temps ré­ser­vé aux adeptes de l’éso­té­risme ou de la pen­sée po­si­tive, c’est au­jourd’hui le re­fuge des cadres épui­sés qui cherchent un sens à tant d’agi­ta­tion. La pa­ru­tion du livre dans une édition de poche, en avril, de­vrait re­lan­cer le phé­no­mène à coup sûr.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.