FRAN­ÇOIS VIROT MAR­GI­NAL SPOTS

L'Obs - - Critiques - FRANTZ HOËZ

Born Bad Re­cords Dé­ci­dé­ment, sor­tir des bons disques est de­ve­nu une ha­bi­tude pour le la­bel pa­ri­sien Born Bad. Entre le stu­pé­fiant El’Blaszc­zyk, le dan­dy rê­veur Ju­lien Gasc et les freaks du Ville­juif Un­der­ground, voi­ci Fran­çois Virot, touche-à-tout lyon­nais, bri­co­lant des pe­tites pé­pites à l’équi­libre mi­ra­cu­leux. Sin­gu­lières et lim­pides à la fois. Enig­ma­tiques et pleines de can­deur. Avec de drôles de gui­tares sur « Me­di­cine » ou de plus tran­chantes sur « Rip off », des per­cus­sions évo­quant les groupes psy­chés bré­si­liens et des ar­ran­ge­ments sur le fil, il tisse un al­bum fu­nam­bule in­die pop à la grâce non­cha­lante, loin des modes et des at­ti­tudes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.