UN PEU DE VO­CA­BU­LAIRE

L'Obs - - Passé / Présent -

Pour un Mexi­cain, sur­tout en co­lère, un ha­bi­tant des EtatsU­nis est un grin­go. Le mot dé­rive du grec « grie­go », c’es­tà-dire la langue que l’on ne com­prend pas (équi­valent du fran­çais « c’est de l’hé­breu »). Par ex­ten­sion, il a ser­vi à dé­si­gner l’étran­ger, puis, pour les La­ti­no-Amé­ri­cains, l’Etats-Unien. Pour un élec­teur de Trump, un im­mi­gré mexi­cain est un « wet­back », un « dos mouillé » : pour ar­ri­ver, l’in­di­vi­du a dû tra­ver­ser à la nage le Rio Grande, qui forme la fron­tière. En­fin, un ha­bi­tant des Etats-Unis re­ven­di­quant ses ra­cines mexi­caines se dé­si­gne­ra comme un Chi­ca­no, abré­via­tion de Mexi­ca­no, Mexi­cain. Il par­le­ra vo­lon­tiers le span­glish, mé­lange d’es­pa­gnol (spa­nish) et d’an­glais (en­glish).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.