JUS­TICE, SÉ­CU­RI­TÉ

Re­cru­te­ment de 10 000 po­li­ciers et gen­darmes dans les trois ans Re­cons­truc­tion du ré­seau de ren­sei­gne­ment Res­tau­ra­tion de la po­lice de proxi­mi­té

L'Obs - - Societe -

L’avis de Ch­ris­tophe Soul­lez « Ces pro­po­si­tions ne sont que des pistes pour le mo­ment. Cer­taines sont com­munes à tous les can­di­dats à la pré­si­den­tielle. C'est le cas de l'aug­men­ta­tion des ef­fec­tifs, de 5 000 à 10 000 se­lon les pro­grammes. C'est le cas aus­si de la ré­or­ga­ni­sa­tion du ren­sei­gne­ment, qui a dé­jà été en­ga­gée pour se ba­ser da­van­tage sur le maillage ter­ri­to­rial et la proxi­mi­té afin de sur­veiller les « si­gnaux faibles » chez de po­ten­tiels ter­ro­ristes. Je note la vo­lon­té, dé­jà af­fi­chée en 2012 par Fran­çois Hol­lande, de ne pas mul­ti­plier les lois pé­nales. Ce­la semble un im­pé­ra­tif tant il fau­drait que les mi­nis­tères de l'In­té­rieur et de la Jus­tice se mettent au­tour d'une table pour al­lé­ger la pro­cé­dure pé­nale. Ce qui dé­tonne réel­le­ment, dans ces pre­mières pro­po­si­tions, est la res­tau­ra­tion de la po­lice de proxi­mi­té. Mais en tant que tel, c'est un concept vide. Est-ce le prin­cipe po­sé par Lio­nel Jos­pin en 1995 en op­po­si­tion à l'idée d'une po­lice d'in­ter­ven­tion ou est-ce une ré­flexion plus pro­fonde sur la sé­cu­ri­té pu­blique ? C'est un point clé, car ce se­rait une me­sure très concrète et très mar­quée po­li­ti­que­ment. »

Ma­ni­fes­ta­tion des op­po­sants à l’aé­ro­port de Notre-Dame-des-Landes, en oc­tobre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.